03/07/2014 : Communiqué de presse - Un film européen pour enfants réalise 5 fois plus d’entrées en moyenne en Europe qu’un film de fiction s’adressant aux autres publics

 

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un nouveau rapport sur les films européens pour enfants

L’Observatoire européen de l’audiovisuel vient de publier un nouveau rapport sur La circulation commerciale des films européens pour enfants. Martin Kanzler, analyste Cinéma de l’Observatoire, a présenté ce nouveau rapport au KIDS Regio Forum organisé à Erfurt, en Allemagne, le 20 juin. Cette étude vise à analyser la circulation et la fréquentation en salles de la fiction européenne en comparant les films européens de fiction et d’animation destinés aux enfants jusqu’à 12 ans aux films de fiction non destinés aux enfants. L’échantillon analysé comprend 648 films pour enfants et plus de 8 700 films de fiction non destinés aux enfants, sur la période 2004-2013.

Principales conclusions de l’analyse de l’échantillon :

Chaque année, quelque 70 films pour enfants représentent 11 % des entrées des films européens

Il a été identifié un total de 648 films européens de fiction pour enfants, produits et sortis entre 2004 et 2013. Ventilés par année de production, cela signifie que, en moyenne, environ 70 longs métrages de fiction - 40 films de fiction et 30 films d’animation - ont été produits chaque année dans les 40 marchés européens couverts par l’Observatoire européen de l’audiovisuel sur cette période de dix ans.

Sur une base cumulative, ces films pour enfants ont généré un total estimé de 373 millions d’entrées en Europe entre 2004 et 2013, soit environ 11 % de l’ensemble des entrées des films européens. En d’autres termes, au moins un billet vendu pour un film européen sur dix concerne un film pour enfants.

Les films européens pour enfants surpassent les films s’adressant aux autres publics

A titre de comparaison, l’analyse porte sur plus de 8 700 films de fiction non destinés aux enfants. Avec une fréquentation médiane estimée à 142 000 entrées, les films européens pour enfants surpassent les films de fiction non destinés aux enfants (dont la moyenne est de 29 000 entrées par film) d’un facteur de presque 5.

Traverser les frontières – les films européens pour enfants circulent mieux que les films s’adressant aux autres publics

Les films pour enfants voyagent relativement bien en Europe. Près de 71 % des films européens pour enfants produits pendant la période étudiée ont été distribués sur au moins un marché non national. Ce chiffre est à comparer au « taux d’exportation » des films européens non destinés aux enfants qui n’atteint que 49 %. De plus, les films pour enfants sont sortis en moyenne sur 3,4 marchés non-nationaux, contre 2,2 pour les autres films de fiction européens.

Les films d’animation pour enfants voyagent beaucoup mieux que les films de fiction

Alors que, en moyenne, les films d’animation pour enfants sont sortis sur 4,6 territoires européens non nationaux, les films de fiction ne sont sortis en moyenne que sur 2,6 marchés non nationaux. Sur une base cumulative, les films d’animation pour enfants ont généré la moitié de leurs entrées totales sur des marchés non nationaux, contre 29 % dans le cas des films de fiction pour enfants. Les données illustrent donc clairement que les films européens d’animation pour enfants voyagent relativement bien, tandis que les films de fiction dépendent principalement de leurs marchés nationaux car ils ont plus de difficultés à circuler à l’étranger.

Le rapport comprend la liste, titre par titre, des entrées réalisées par les 648 films européens pour enfants identifiés sur la période 2004-2013. Il peut être acheté en ligne ici, un exemplaire presse gratuit étant à la disposition des journalistes sur simple demande.

Lien vers le film de la présentation de Martin Kanzler lors de Kids Regio à Erfurt.


Remarque méthodologique concernant ce rapport :

L’un des principaux défis posés par l’analyse de la circulation commerciale des films pour enfants est la question de savoir comment déterminer qu’un film est un « film pour enfants » car il n’existe pas de définition universellement acceptée et cohérente du genre, susceptible d’être appliquée dans toute l’Europe. La définition d’un « film pour enfants » utilisée dans le contexte de ce rapport se réfère aux longs métrages de fiction ciblant – dans une large mesure – les enfants jusqu’à 12 ans. En règle générale, les films pris en compte ont reçu une recommandation d’âge maximale de 12 ans du FSK allemand (Freiwillige Selbstkontrolle der Filmwirtschaft GmbH). Toutefois, tous les films de l’échantillon n’ont pas reçu une recommandation du FSK et certains ont pu recevoir une recommandation locale supérieure à 12 ans dans d’autres pays.

Il convient de noter que, bien que l’échantillon vise une couverture complète des films pour enfants produits en Europe entre 2004 et 2013, l’exhaustivité des données ne peut être garantie. Compte tenu des difficultés rencontrées pour définir et identifier les « films pour enfants », cette analyse doit être interprétée comme une analyse d’échantillon et, par conséquent, ne quantifie pas le volume total du marché des films pour enfants en Europe. L’échantillon est toutefois considéré comme suffisamment vaste pour illustrer correctement les caractéristiques « moyennes » des films européens d’animation et de fiction pour enfants par rapport aux films européens de fiction non destinés aux enfants ainsi que pour souligner les principales différences quant à la place occupée par les films pour enfants dans chaque pays.


Pour plus d’informations sur ce rapport ou pour obtenir un exemplaire presse gratuit réservé aux journalistes, veuillez contacter : Alison Hindhaugh (alison.hindhaugh@coe.int) - Tél. : + 33 (0)3 90 21 60 10

 
A propos de l’Observatoire européen de l’audiovisuel

L’Observatoire européen de l’audiovisuel est un organisme de service public européen, composé de 40 Etats membres et de l’Union européenne, représentée par la Commission européenne. Il exerce son activité dans le cadre juridique du Conseil de l’Europe et travaille en collaboration avec un certain nombre d’organismes partenaires et professionnels du secteur audiovisuel, ainsi qu’avec un réseau de correspondants. Outre ses contributions aux conférences, ses principales activités consistent en la publication d’un annuaire, de rapports et de bulletins d’information, la compilation de bases de données et la fourniture d’informations grâce au site Internet de l’Observatoire (http://www.obs.coe.int).