Legal

DLI IRIS Plus 2014-3

IRIS Plus 2014-3: Permettre à chacun d’accéder aux médias

Auteur: Cristina Bachmeier, Institut du droit européen des médias (EMR), Sarrebruck/Bruxelles

Publié: 02/12/2014

Les obstacles à l’accessibilité de l’information et de la culture pour les personnes souffrant d’un handicap sont une question éminemment complexe. La notion même d’obstacle peut revêtir des signifi cations diverses et requérir la mise en oeuvre de différents moyens, selon qu’il s’agit par exemple d’un escalier conduisant à la porte d’entrée d’une bibliothèque ou d’un fi chier dématérialisé nécessitant la maîtrise d’un outil technologique supplémentaire.

Si la plupart des obstacles physiques semblent désormais levés, le monde électronique est encore loin du compte. Alors que la question des obstacles architecturaux a fait l’objet de débats pendant plusieurs décennies, avec nombre de résultats tangibles, les obstacles numériques persistent, un signe que l’accessibilité totale des contenus virtuels n’est pas encore une réalité.

La question est plus complexe encore sur internet, où des connaissances préalables sont nécessaires non seulement pour accéder aux contenus, mais aussi pour interagir avec eux et profi ter pleinement de leur dimension « 2.0 ». La dualité de la Toile, sur laquelle les utilisateurs sont à la fois des récepteurs passifs d’informations diffusées par des tiers et des contributeurs actifs en leur qualité de fournisseurs de contenus, nous oblige à élargir notre champ d’investigation.

L’article de fond de cet IRIS plus propose une étude aussi détaillée que passionnante des démarches en faveur de l’accessibilité adoptées à différents échelons (international ou européen, national ou local) et des moyens mis en oeuvre (réglementation ou volontariat). Le résultat révèle une grande diversité de bonnes pratiques et d’exemples à suivre, mais montre néanmoins que la « boîte à outils » adoptée pour les médias linéaires ne suffira pas à garantir une réelle accessibilité sur internet.

La rubrique « Reportages » est particulièrement riche, au vu des nombreuses années d’initia-tives réglementaires accumulées en la matière. Elle offre un aperçu factuel des dernières évo- lutions de la législation relative à la radiodiffusion et au droit d’auteur, ainsi que de la juris- prudence récente concernant les médias en lien avec les personnes en situation de handicap.

Enfin, la rubrique « Zoom » décrit dans le détail la pratique allemande. Deux acteurs du secteur, Claudia Lenke et Axel Biehl, nous expliquent pas à pas le travail des sociétés de postproduction qui réalisent des sous-titrages et des audiodescriptions. Ils nous donnent matière à réfl échir en récapitulant les différents modes de diffusion de ces deux techniques d’accessibilité et en évoquant leur potentiel d’évolution technologique.

pdf