Diversité/Pluralisme

IRIS Plus 2008-4: La promotion de la diversité culturelle grâce aux nouvelles technologies des médias : Introduction aux défis opérationnels

Auteur: Tarlach McGonagle, Institut du droit de l'information (IViR), Université d'Amsterdam

Publié: 01/06/2008

Il est parfois inévitable de recourir à des expressions « fourre-tout » lorsqu'un programme législatif ou une politique fait l'objet de débats. Bien souvent, ce recours s'avère même justifié, dans la mesure où il permet aux participants à la discussion de tomber d'accord, alors même qu'ils viennent d'horizons hétérogènes et ont des priorités très différentes. Toutefois, la politique fourre-tout, à l'instar de la législation fourre-tout, présente un risque : celui d'une unité toute théorique, qui ne résiste pas à la pratique.

La « diversité culturelle » est l'un de ces termes qui parviennent à épouser des sens et des concepts variés. L'expression est en outre souvent utilisée aux côtés d'autres concepts aussi essentiels que la tolérance sociale, la liberté d'expression et la démocratie. Dans le même temps, elle est brandie comme une défense contre ce qui est perçu comme une menace provenant d'un marché mondialisé, et sert de justification aux actions concrètes menées par les Etats pour soutenir leurs industries de création.

Cet IRIS plus part du principe qu'il est important de clarifier les significations que l'on peut donner à la « diversité culturelle » ainsi que les concepts qui en découlent, si nous souhaitons que cette diversité culturelle prenne la forme de résultats concrets. Ce besoin de clarification se fait de plus en plus pressant au vu des avancées technologiques qui, de par leur nature même, bouleversent les cadres législatifs existants – et ce, plus encore lorsqu'elles sont associés à des concepts vagues. Cet IRIS plus est la première étape, nécessaire, d'un long chemin à parcourir.

pdf