Cinéma

IRIS Plus 2003-5: La classification horizontale des contenus audiovisuels en Europe - une alternative à la classification multiple ?

Auteur: Carmen Palzer, Institut du droit européen des médias (EMR), Sarrebruck / Bruxelles

Publié: 01/10/2003

Imaginez que le dernier Harry Potter soit adapté à l'écran. Pour tous ceux qui ne connaîtraient pas Harry Potter : c'est un enfant hors du commun, formé à la profession de sorcier dans un internat britannique, à qui toutes sortes d'aventures arrivent. En immersion totale dans le monde des magiciens, il rencontre des spécialistes de la magie noire, des trolls, des esprits, des dragons, des loups-garous et bien d'autres créatures monstrueuses et parfois dangereuses. Si tout cela est bien captivant, on baigne aussi dans l'horreur et le chemin d'Harry Potter est semé de cadavres. Ce film peut-il être vu par tous ? Dans quelle catégorie les dispositions de la protection des mineurs conduiraient-elles à le classer ?

Peut-on répondre clairement à cette question, n'y a-t-il qu'une seule réponse ? Non, et le présent IRIS plus vous montre pourquoi. La classification d'un film dépend de son support : il passera d'abord dans les salles, sortira en DVD puis sera diffusé à la télévision, et peut-être édité un jour sous forme de jeu vidéo. La classification dépend aussi du format. Et enfin, elle dépend du pays où le film est projeté. Chaque culture, chaque tradition en matière de protection des mineurs influent sur la classification d'un film.

Vous comprendrez en lisant cet article quels sont les problèmes, liés aux différentes classifications d'une seule et même source, auxquels une société de plus en plus mondialisée se trouve confrontée face à un mouvement fusionnel croissant des médias. Pourtant, comme le montrent les exemples de classification horizontale exposés dans ce numéro d'IRIS plus, des tendances contraires se dessinent. Etudiez avec l'auteur les chances de mise en oeuvre d'une classification européenne s'appliquant aux différents supports audiovisuels.

Cette contribution marquera le point final de notre série sur les différents aspects de la "régulation horizontale". Vous pouvez, dès avant la fin de l'année, commander auprès de l'Observatoire européen de l'audiovisuel et de ses partenaires IRIS plus Collection regroupant l'ensemble des contributions sur la réglementation en matière de communication, sur le droit d'auteur, sur l'Organisation mondiale du commerce, sur le droit de la publicité et la classification des contenus audiovisuels.

pdf