Communication

IRIS Plus 2013-1: La transition numérique

Auteur: Andrei Richter, Faculté de journalisme, université d'Etat de Moscou

Publié: 01/02/2013

Le rapport de la Commission européenne sur le marché des télécommunications et l'évolution de la règlementation correspondante (voir également IRIS 2012-9/8) décrit, entre autres, le statu quo de l'introduction de la télévision numérique dans les Etats membres de l'UE. Selon le point 5.3.2 de ce rapport, publié le 18 juin 2012, on pouvait établir à cette date qu'au sein de l'UE, seules la Bulgarie, la Pologne, la Hongrie, la Roumanie et la Grèce ne termineraient pas le processus de numérisation dans les délais impartis, à savoir fin 2012.

Mais qu'en est-il de la transition numérique dans d'autres parties de l'Europe ? Un panorama de la situation dans les onze pays de la Communauté d'Etats indépendants révèle que le passage du bon vieux système analogique à l'expérience visuelle numérique est parfois lourd et fastidieux, en particulier dans les pays qui n'ont pas, derrière eux, plusieurs décennies de libre concurrence et de régulation indépendante des médias. L'article de fond présente les multiples étapes qu'il a fallu franchir et qui, pour une part, restent encore à franchir, pour voir enfin fonctionner le premier multiplex. Cela met en lumière de nombreux remaniements législatifs, projets de planification et de stratégie, procédures de sélection, investissements et équipements techniques, structures de marché et restructurations, et enfin, le rôle des autorités et des instances publiques.

Mais la Communauté d'Etats indépendants n'est pas la seule à devoir encore surmonter quelques obstacles pour que l'ère post-analogique devienne la norme ou, du moins, puisse enfin s'ouvrir. Planification, législation, décisions judiciaires et mesures connexes font également partie du quotidien dans les pays de l'UE, comme en témoigne la rubrique Reportages en faisant le point sur sept pays de l'Union européenne en 2012.

La rubrique ZOOM fournit une approche détaillée de l'avancement du numérique en Europe du Sud. Elle récapitule les éléments établis par SEE Digi.TV à partir d'une analyse de la situation juridique et factuelle d'une dizaine de pays. La progression vers le tout-numérique était très disparate dans ces pays fin 2012. Alors que l'Italie, la Croatie, l'Autriche et la Slovénie avaient déjà basculé fin 2012, l'Albanie, la Hongrie, la Serbie et l'ex-République yougoslave de Macédoine étaient encore en phase de transition. En Bosnie-Herzégovine et au Monténégro, le lancement de la télévision numérique n'avait toujours pas eu lieu. Néanmoins, les contributions de tous les pays ont permis d'identifier les éléments importants pour réussir le passage de la télévision analogique au mode numérique. Grâce à l'accord des parties prenantes du projet et à l'engagement particulier de l'auteur de l'article, nous vous présentons ces éléments dans la rubrique ZOOM du présent numéro d'IRIS plus.

Les diverses contributions présentées dans cette publication font clairement apparaître que la transition vers la télévision numérique est un processus complexe, difficile et fastidieux. Or, ce constat est trop souvent oublié dès lors qu'on est en mesure de recevoir les chaînes numériques directement dans son salon, sur simple pression d'un bouton.

pdf