Presse

Espace presse

Nos communiqués de presse sont destinés aux journalistes européens et internationaux. Ces communiqués de presse publiés régulièrement rendent compte de faits, de chiffres et d'analyses de nos dernières publications ou conférences ; ils sont disponibles en anglais, français et allemand. Nous proposons également gratuitement des copies de nos publications aux journalistes qui citent notre travail dans leurs articles ou rendent compte de nos publications.

Nos experts et analystes sont régulièrement sollicités pour répondre aux questions des journalistes et participer à des émissions de radio et de télévision. Nous sommes très heureux de nous prêter à cet exercice lorsque la production de nos publications nous le permet.

Si vous souhaitez rejoindre notre réseau unique de journalistes assurant la couverture du secteur audiovisuel ou tout simplement recevoir nos communiqués de presse pour votre information, veuillez adresser un courrier électronique à la Responsable Presse de l'Observatoire (voir les détails sur la droite). Nous serons heureux de répondre à vos demandes d'information.

Nos communiqués de presse


Funding report PR 2016

02/08/2016 : Communiqué de presse - Les aides aux œuvres cinématographiques et télévisuelles ont augmenté de 13,4 % en Europe entre 2010 et 2014

L’Observatoire européen de l’audiovisuel vient de publier une mise à jour de son rapport phare consacré aux aides cinématographiques

  • Le nombre de régimes d’incitation fiscale (crédits d’impôt, dégrèvements et abris fiscaux) a plus que doublé entre 2008 et 2014 (passant de 12 à 26 régimes)
  • 74,9 % des aides cinématographiques en Europe proviennent de fonds nationaux/fédéraux (une moyenne annuelle de 1 895 millions EUR)
  • Les dépenses annuelles moyennes des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe s’élèvent à 2,29 milliards EUR

Telles sont les constatations du nouveau rapport Financement public pour le cinéma et les contenus audiovisuels – Soft Money en Europe aujourd’hui de l’Observatoire européen de l’audiovisuel, qui fait partie du Conseil de l’Europe à Strasbourg. Ce nouveau rapport, rédigé par Julio Talavera Milla, analyste au sein de l’Observatoire, sera présenté le samedi 6 août au Festival del film Locarno au cours de l’un des Industry Days du festival. Ce rapport analyse un grand nombre de données économiques sur le financement du cinéma et de la télévision en Europe sur la période 2010-2014. Achetez ce nouveau rapport ici. Tout journaliste audiovisuel peut demander un exemplaire "presse" gratuit en contactant : nathalie.fundone@coe.int

1. Nombre de fonds actifs en Europe 2010 - 2014

250 fonds cinématographiques étaient actifs sur la période couverte par le rapport. Ce chiffre est resté très stable au cours de la période examinée : 20 nouveaux fonds ont été créés et 21 fermés.

2. Revenus des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe 2010-2014

Le revenu annuel moyen des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe est de 2,53 milliards EUR (la somme de tous les profils de fonds cinématographiques – fonds nationaux/fédéraux, infranationaux - fonds régionaux et locaux - et supranationaux).

Graphique 1 : Evolution des revenus totaux des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe

En millions EUR, année de base = 2010

SOURCE : OBS

29,7 % des fonds en Europe sont nationaux/fédéraux (58,2), représentant 74,9 % du total des ressources entrantes (moyenne annuelle de 1 895 millions EUR pour les fonds exclusivement nationaux).

A elle seule, la France représente 42 % des ressources entrantes pour les fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe (suivie à distance par les 4 autres grands marchés de l’UE). C’est principalement dû aux importantes contributions obligatoires que les radiodiffuseurs sont tenus de verser au CNC.

Les contributions des gouvernements nationaux/fédéraux et les taxes de radiodiffusion sont les deux principales sources de financement des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe.

Les contributions publiques aux différents niveaux géographiques ont difficilement compensé la baisse régulière des revenus provenant des taxes imposées aux radiodiffuseurs.

3. Dépenses des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe 2010 - 2014

Les dépenses annuelles moyennes des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe s’élèvent à 2,29 milliards EUR. Le nouveau rapport souligne une hausse de 13,4 % de ces dépenses sur la période couverte.

Graphique 2 : Evolution des dépenses totales des fonds cinématographiques et audiovisuels en Europe 2010 - 2014

En millions EUR, année de base - 2010

La production cinématographique représente 41 % de l’ensemble des ressources dépensées en Europe entre 2010 et 2014 – 54 % en excluant la France, et a régulièrement augmenté sur la période couverte ; elle est suivie à distance par les dépenses consacrées à la production télévisuelle.

Bien que très limitée en valeur absolue, l’aide aux jeux vidéo est la catégorie d’aide dont l’augmentation est la plus importante. Inversement, l’aide à la numérisation des salles a fortement chuté maintenant que le déploiement du numérique est pratiquement terminé en Europe.

4. Régimes d'incitations fiscales pour la production cinématographique et audiovisuelle en Europe 2010 - 2014

Le second chapitre de ce rapport actualise les constatations du rapport sur les incitations fiscales commandé par l’Observatoire à Olsberg SPI en 2014. Ces constatations actualisées indiquent que le nombre de régimes d’incitation fiscale a plus que doublé entre 2008 et 2014, passant de 12 à 26 régimes.

Graphique 3: Evolution des régimes d’incitation fiscale en vigueur en Europe 2005-2014

Notes méthodologiques :

Analyse des 4 principales sources d’aide publique aux secteurs cinématographique et audiovisuel en Europe (principalement des 2 premières)

  • Aides publiques
  • Incitations fiscales
  • Obligations imposées aux radiodiffuseurs d’investir dans la production cinématographique et audiovisuelle
  • Garantie (facilitation de l’accès au financement)

Le premier et principal chapitre (aides publiques) est l’actualisation d’un précédent rapport de l’Observatoire Les aides publiques aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Europe (2011). Il est basé sur l’analyse de 270 fonds dans 35 pays entre 2010 et 2014.

Indicateurs suivis (moyenne sur la période 2010-2014 ainsi que leur évolution au fil du temps)

  • Nombre de fonds
  • Revenus par type de source (budget des gouvernements nationaux/fédéraux, taxes, impôts, revenus des loteries etc.)
  • Dépenses par type d’activité (développement, production cinématographique, production télévisuelle, distribution, promotion etc.)

Les indicateurs ont été ventilés :

  1. par niveau géographique - fonds nationaux/fédéraux, infranationaux (fonds régionaux et locaux) et supranationaux (fonds paneuropéens et destinés aux projets hors Europe)
  2. par pays