Presse

Espace presse

Nos communiqués de presse sont destinés aux journalistes européens et internationaux. Ces communiqués de presse publiés régulièrement rendent compte de faits, de chiffres et d'analyses de nos dernières publications ou conférences ; ils sont disponibles en anglais, français et allemand. Nous proposons également gratuitement des copies de nos publications aux journalistes qui citent notre travail dans leurs articles ou rendent compte de nos publications.

Nos experts et analystes sont régulièrement sollicités pour répondre aux questions des journalistes et participer à des émissions de radio et de télévision. Nous sommes très heureux de nous prêter à cet exercice lorsque la production de nos publications nous le permet.

Si vous souhaitez rejoindre notre réseau unique de journalistes assurant la couverture du secteur audiovisuel ou tout simplement recevoir nos communiqués de presse pour votre information, veuillez adresser un courrier électronique à la Responsable Presse de l'Observatoire (voir les détails sur la droite). Nous serons heureux de répondre à vos demandes d'information.

Nos communiqués de presse


« Retour

Seules 16 % des collections du patrimoine cinématographique d’Europe sont numérisées

22/06/2017 : Communiqué de presse - Seules 16 % des collections du patrimoine cinématographique d’Europe sont numérisées

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie une nouvelle étude sur le patrimoine cinématographique. Téléchargez-la gratuitement ici.

A l’occasion de l’ouverture du festival Cinema Ritrovato – un événement incontournable pour les cinéphiles du monde entier qui est organisé chaque année à Bologne, en Italie – l’Observatoire européen de l’audiovisuel vient de publier une nouvelle étude sur l’accès, à des fins d’éducation et de recherche, aux œuvres cinématographiques faisant partie des collections des archives cinématographiques d’Europe.

Principales conclusions de ce rapport

  • La numérisation est la clé : la disponibilité des films au format numérique ouvre de nouvelles possibilités d’accès aux films. Toutefois, les taux de numérisation restent faibles : 15 % seulement de l’ensemble des œuvres cinématographiques se trouvant dans les collections des archives cinématographiques (institutions du patrimoine cinématographique - IPC) sont disponibles au format numérique (16 % pour les longs métrages).
Taux de numérisation des collections des archives cinématographiques en Europe - 32 archives cinématographiques ont participé à notre sondage

Source : Observatoire européen de l’audiovisuel

  • La grande majorité (76 %) des films figurant dans les collections des archives cinématographiques est protégée par droit d’auteur. Toutefois, le manque de sources d’information centralisées sur les droits peut rendre difficile l’évaluation du statut d’un film au regard du droit d’auteur ainsi que l’identification des ayants droit.
  • 60 % des longs métrages protégés par droit d’auteur sont des œuvres orphelines ou indisponibles dans le commerce.
  • L’accès en ligne semble être un moyen efficace d’améliorer l’accès aux collections de films et d’élargir les publics, mais les IPC souhaitant accorder cet accès sont confrontées à des restrictions légales et à l’incertitude juridique.

En se basant sur les résultats d’une enquête ciblant les membres de l’ACE (Association des Cinémathèques Européennes), le rapport cherche à évaluer le volume d’œuvres cinématographiques des collections des archives cinématographiques européennes qui sont accessibles à des fins d’éducation et de recherche, en tenant à la fois compte des consultations par des chercheurs individuels et des projections organisées dans le cadre d’activités scolaires ou universitaires. L’étude vise à évaluer à la fois la demande de films et la mesure dans laquelle les archives cinématographiques sont en mesure de répondre à cette demande, tout en soulignant les pratiques et dispositions existantes en matière d’accès aux films.

La publication identifie également les principaux aspects et défis, en abordant des questions telles que l’acquisition des droits d’œuvres cinématographiques à des fins éducatives et en mettant l’accent sur le rôle de la numérisation dans l’amélioration de l’accès aux films. Enfin, l’étude explore des thèmes clés, tels que le statut au regard du droit d’auteur des films dans les collections, en portant une attention spéciale aux œuvres orphelines et aux œuvres indisponibles dans le commerce.

Cette étude est la seconde partie d’un projet de recherche plus large sur le patrimoine cinématographique, financé par la Commission européenne. La première phase du projet – L’exploitation des œuvres du patrimoine cinématographique à l’ère numérique – s’intéressait à la valeur commerciale des œuvres du patrimoine cinématographique, en évaluant les résultats qu’elles obtiennent sur les différents canaux de distribution (cinéma, chaînes TV, DVD, VOD). Le premier rapport peut être téléchargé ici. Cette première étude vise plus précisément à évaluer la présence d’œuvres du patrimoine cinématographique européen dans les catalogues de VOD et la visibilité dont ces films bénéficient effectivement en ligne.

Cette première étude conclut que les principaux obstacles rencontrés par le patrimoine cinématographique européen sont semblables aux défis rencontrés par les œuvres art et essai européennes :

  • Le patrimoine cinématographique se transforme en marché de niche.
  • Les films du patrimoine cinématographique européen ont tendance à circuler moins largement que les films en général et moins que les œuvres du patrimoine cinématographique des Etats-Unis, notamment en raison de la fragmentation linguistique et culturelle.
  • Le patrimoine cinématographique nécessite un solide appui promotionnel pour rivaliser avec succès avec le contenu plus récent. Les reprogrammations en salles peuvent jouer un rôle pour accroître leur visibilité.
  • La VOD n’est pas encore un canal de distribution indépendant viable ; elle doit faire partie d’une stratégie de distribution plus vaste, incluant plusieurs canaux, pour maximiser les résultats promotionnels.