Presse

Espace presse

Nos communiqués de presse sont destinés aux journalistes européens et internationaux. Ces communiqués de presse publiés régulièrement rendent compte de faits, de chiffres et d'analyses de nos dernières publications ou conférences ; ils sont disponibles en anglais, français et allemand. Nous proposons également gratuitement des copies de nos publications aux journalistes qui citent notre travail dans leurs articles ou rendent compte de nos publications.

Nos experts et analystes sont régulièrement sollicités pour répondre aux questions des journalistes et participer à des émissions de radio et de télévision. Nous sommes très heureux de nous prêter à cet exercice lorsque la production de nos publications nous le permet.

Si vous souhaitez rejoindre notre réseau unique de journalistes assurant la couverture du secteur audiovisuel ou tout simplement recevoir nos communiqués de presse pour votre information, veuillez adresser un courrier électronique à la Responsable Presse de l'Observatoire (voir les détails sur la droite). Nous serons heureux de répondre à vos demandes d'information.

Nos communiqués de presse


« Retour

PR Berlinale 2017

10/02/2017 : Communiqué de presse - En 2016, la fréquentation des cinémas dans l’Union européenne enregistre sa meilleure année depuis 2004

 

A l’occasion du 67e Festival international du film de Berlin, l’Observatoire européen de l’audiovisuel publie ses premières estimations sur la fréquentation des cinémas européens en 2016. Après les très bons résultats enregistrés en 2015, l’Observatoire estime que les entrées en salles dans l’Union européenne (UE) ont continué à augmenter (+1,6 %) pour atteindre 994 millions de billets vendus en 2016, soit 16 millions de plus qu’en 2015. Il s’agit de la meilleure année enregistrée dans l’UE depuis 2004. En tenant compte des territoires hors UE, la fréquentation enregistrée en 2016 en Europe est la plus élevée au cours des dernières décennies, avec un record estimé à plus de 1,27 milliard de billets vendus.

Il convient de noter que la croissance de la fréquentation est restée comparativement homogène en 2016 : la fréquentation des cinémas a augmenté dans 19 des 24 marchés de l’UE pour lesquels des données provisoires sont disponibles et diminué dans seulement cinq d’entre eux. Ainsi, la majorité des marchés de l’UE a non seulement confirmé les niveaux de fréquentation élevés réalisés en 2015 mais les a également vus progresser à divers degrés. Du point de vue géographique, la croissance de la fréquentation des cinémas de l’UE a été principalement stimulée par les excellents résultats enregistrés, d’une année sur l’autre, par la France (+7,4 millions, +3,6 %), la Pologne (+7,4 millions, +16,6 %), l’Espagne (+7,2 millions, +7,5 %) et l’Italie (+5,8 millions, +5,4 %). Il convient également de mentionner les niveaux records enregistrés en République tchèque (+2,7 millions, +20,6 %) et en République slovaque (+1,1 million, +23,4 %), les plus élevés des dernières années. En fait, seuls deux marchés de l’UE ont vu leur fréquentation nettement diminuer : en Allemagne, la chute est de -18,1 millions (-13,0 %), en partie à cause de la baisse de la fréquentation des films nationaux, et au Royaume-Uni, le recul est de 2,1 %, soit 3,7 millions de billets vendus en moins qu’en 2015.

Hors de l’UE, après trois années de stagnation, le marché russe a augmenté de 9,6 %, pour atteindre 191 millions de billets vendus. Ce niveau est le plus élevé des dernières années et renforce la position de la Russie en tant que second plus important marché européen pour ce qui est de la fréquentation. La Turquie, le sixième plus grand marché cinématographique européen, a vu sa fréquentation diminuer (-3,6 %) pour la deuxième année consécutive, passant de 60,5 millions à 58,3 millions de billets vendus. En revanche, la Norvège a enregistré sa plus forte fréquentation en 40 ans avec une augmentation de 9 % soit 13,1 millions de billets vendus.

 

Fréquentation des salles de cinéma dans l’Union européenne 2007-2016 provisoire

En millions, estimation ; calculs réalisés sur une base proforma des 28 États membres de l’UE

Source : Observatoire européen de l’audiovisuel

 

La croissance de la fréquentation est probablement portée par les bons résultats des films issus des studios US et de certains titres nationaux

Bien qu’il soit trop tôt pour analyser les entrées de l’UE par origine des films, le fait que la fréquentation des cinémas dans l’UE ait non seulement égalé mais même dépassé le niveau exceptionnellement élevé de 2015 semble être essentiellement dû aux bons résultats enregistrés par un nombre relativement élevé de titres des studios américains et par les films italiens, français, polonais et tchèques sur leur marché national. Contrairement à 2015 où Star Wars VII, Minions et Spectre se sont distingués en vendant chacun quelque 38 millions de billets dans l’UE, aucun film ne semble avoir vendu plus de 30 millions de billets en 2016. Les films ayant vendu le plus de billets dans l’UE sont les films d’animation tels que The Secret Life of Pets, Finding Dory, The Jungle Book et Zootopia ainsi que Fantastic Beasts and Where to Find Them, Rogue One: A Star Wars Story, Star Wars VII, Deadpool et Captain America: Civil War.

Par rapport à 2015, la part de marché des films nationaux a augmenté dans 11 et diminué dans 13 des 24 marchés de l’UE pour lesquels des données 2016 sont disponibles. Une fois de plus, la France est le pays où les films nationaux ont enregistré la plus forte part de marché (35,3 %), suivie de près par le Royaume-Uni (34,9%) puis la République tchèque (29,5 %), la Finlande (28,9 %) et l’Italie (28,7 %). En dehors de l’UE, la Turquie confirme sa position de premier pays européen en termes de part de marché des films nationaux, les films turcs représentant 53,4 % des entrées en 2016.

 

Cinéma dans les pays européens : chiffres clés 2015 –2016 chiffres provisoires

1) Basée sur les entrées en salles (excepté pour GB et IE, pour lesquels la part est basée sur les recettes brutes des salles). Tient compte des coproductions minoritaires (excepté pour CH et DK).
2) La part de marché des films nationaux des films qualifiés de britanniques est basée sur les recettes brutes des salles au Royaume-Uni et en Irlande jusqu’au 22/01/2017 inclus et tient compte des coproductions minoritaires et des films à capitaux étrangers soutenus par les studios US.

Source : Observatoire européen de l'audiovisuel


Remarques :

  • Les données ont été collectées avec la collaboration de l’EFARN (réseau européen des chercheurs des agences de cinéma).
  • Tous les chiffres indiqués pour 2016 sont provisoires.

 

PROCHAINES DONNÉES DE L’OBSERVATOIRE

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publiera une synthèse complète
des tendances du marché européen du film pour 2016 début mai 2017.