Saut au contenu

Événements

Agenda des conférences et ateliers


 

L'Observatoire européen de l'audiovisuel présente une grande partie de ses travaux lors de conférences et d'ateliers à travers le monde. Nos experts et analystes sont régulièrement invités à participer à des événements dans le domaine audiovisuel. Chaque année, l’Observatoire organise pour son compte au moins trois événements, à savoir :

  • le plus grand événement public sur le cinéma du Marché du film à Cannes (en mai) ;
  • une conférence dans le pays assurant la présidence tournante de l’Observatoire (en juin) ;
  • un événement à Bruxelles dédié aux représentants et décisionnaires européens, aux membres de la presse et de la sphère académique (en automne).

Nous annonçons les manifestations de l’Observatoire et les événements auxquels nous participons sur cette page de notre site internet ainsi que sur nos différentes plateformes web 2.0.

événements 2021 événements 2021
 
— 5 résultats par page
Résultats 1 - 5 sur 6 résultats
Films de nos dernières conférences Films de nos dernières conférences

Assessing and labelling the nationality of European audioviual works, 2020

Gilles Fontaine présente son analyse économique lors de notre webinar en novembre 2020

Maja Cappello présente son analyse juridique lors de notre webinar en novembre 2020.

 

Voir également Voir également
Dernières actualités Dernières actualités
Retour

Quelles sont les nouvelles règles post-brexit concernant le Royaume-Uni et l'UE dans le secteur de l'audiovisuel ?

L'Observatoire européen de l'audiovisuel publie un nouveau rapport sur les règles post-brexit régissant le secteur audiovisuel européen
Strasbourg, France 23 février 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Quelles sont les nouvelles règles post-brexit concernant le Royaume-Uni et l'UE dans le secteur de l'audiovisuel ?

Téléchargez « Post-Brexit rules for the European audiovisual sector » ici

À la suite du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 janvier 2020, les négociations en vue d'un accord de base entre les deux parties ont abouti à l'Accord de commerce et de coopération (ACC) entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, signé le 24 décembre 2020. L'ACC est donc appliqué à titre provisoire (en attendant d’être ratifié par le Parlement et le Conseil européens) depuis le 1er janvier 2021. Mais quelles sont les implications de cet accord dans la pratique ?

L'Observatoire européen de l'audiovisuel vient de publier un nouveau rapport intitulé « Post-Brexit rules for the European audiovisual sector ». Ce rapport est signé Francisco Javier Cabrera Blázquez, analyste juridique au sein du Département Informations juridiques de l'Observatoire européen de l'audiovisuel.

Le rapport explique tout d’abord que les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'UE sont désormais régies par l'Accord de commerce et de coopération (ACC).

Le rapport examine ensuite les règles relatives à l'un des aspects clés de la coopération entre le Royaume-Uni et l'UE : la circulation des personnes et des biens. Cet aspect est une préoccupation majeure pour les professionnels du cinéma et de la télévision de tous pays, qui espèrent que les règles post-brexit n’entraveront pas les tournages de films ni les facilités de déplacement indispensables. Il convient de noter que les travailleurs créatifs de l'UE (comme les membres d'une équipe de tournage) qui se rendent au Royaume-Uni pour un travail temporaire sont désormais assujettis au régime de visa de niveau 5, c’est-à-dire qu’ils doivent obtenir au préalable une attestation d’emploi délivrée par un employeur agréé.

En ce qui concerne les aides d'État (modification de l'auteur : les aides publiques) l'auteur explique que, bien que le Royaume-Uni n’ait plus d'accès direct au programme Europe Créative, un grand nombre de formations internationales et d’initiatives industrielles financées par Europe Créative resteront ouvertes aux participants britanniques dans le cadre de son prochain programme qui s'étend de 2021 à 2027. En outre, le gouvernement britannique a promis la mise en place d'un Global Screen Fund d'une valeur de 7 millions de livres sterling pour 2021/22.

Il est important de noter qu'étant donné que les règles de l'UE sur les aides d'État ne s'appliquent plus au Royaume-Uni et que le chapitre de l'ACC sur le contrôle des subventions exclut explicitement de son champ d'application les subventions liées au secteur audiovisuel, c'est l'accord de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les subventions qui restera applicable au Royaume-Uni.

Concernant les services de médias audiovisuels, les services britanniques reçus ou transmis dans l'UE ne bénéficient plus de la liberté de réception et de retransmission prévue par la Directive européenne Services de médias audiovisuels. Il s'ensuit que les pays de l'UE sont théoriquement autorisés, sur la base de leur propre législation nationale et, le cas échéant, des règles de la Convention européenne sur la télévision transfrontière, à restreindre la réception et la retransmission de services de médias audiovisuels provenant du Royaume-Uni. Le rapport expose les nouvelles règles concernant l'octroi de licences et la juridiction compétente pour les services du Royaume-Uni et de l'UE.

Pour conclure sur un autre thème majeur, la propriété intellectuelle, le rapport présente le nouveau cadre régissant différents domaines tels que, par exemple, la retransmission par câble, la diffusion par satellite et la portabilité transfrontière des services de contenu en ligne.

Ce rapport fournit une précieuse analyse du paysage audiovisuel européen post-brexit.


        

  Regardez nos vidéos