Actualités Actualités
Retour

Les entrées en salles des films européens hors Europe ont chuté de 15 % en 2018 en raison de l’absence de gros succès commerciaux en Chine

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un nouveau rapport gratuit sur l’exploitation en salles hors Europe des films européens en 2018
Strasbourg, France 03/03/2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les entrées en salles des films européens hors Europe ont chuté de 15 % en 2018 en raison de l’absence de gros succès commerciaux en Chine

Téléchargez « The Circulation of European Films outside of Europe – Key figures 2018 »

  • Un nombre record de 696 films européens sont sortis en salles hors Europe en 2018
  • Au moins 87 millions de billets ont été vendus pour les films européens dans les cinémas hors Europe, soit 19 % du total de leur fréquentation au niveau mondial en 2018
  • Les États-Unis ont retrouvé leur place de premier marché d’exportation pour les films européens

L’Observatoire européen de l’audiovisuel a publié une édition actualisée de son rapport « The Circulation of European Films outside of Europe – Key figures 2018 ». L’étude examine le volume et le nombre d’entrées des films européens sur un échantillon de 15 marchés non européens, à savoir l’Amérique du Nord, six marchés d’Amérique latine, cinq marchés asiatiques, ainsi que l’Australie et la Nouvelle Zélande. L’analyse repose sur des données de 2018 et est complétée par une série de données quinquennales couvrant la période de 2014 à 2018..

Le nombre de films européens sortis en salles hors Europe a continué à augmenter en 2018

En 2018, 696 films européens sont sortis en salles sur au moins l’un des 15 marchés non européens couverts par le rapport. Il s’agit du plus grand nombre de films européens sortis en salles hors Europe des cinq dernières années et cela représente environ 9 % du nombre total de films européens sortis en salles au niveau mondial. Les films européens représentent 18 % du nombre de films sortis en salles dans les 15 marchés non européens de l’échantillon.

Figure 1. Nombre de films européens sortis en salles hors Europe (2014-2018)

Selon LUMIERE (c’est-à-dire n’incluant pas les films européens sortis exclusivement à HK, au JP ou à SG entre 2014 et 2016).

Remarque : le fait que les données pour Hong Kong, le Japon et Singapour ne soient disponibles qu’à partir de 2017 ne limite pas la comparabilité du nombre de films sortis en salles ces cinq dernières années compte tenu du faible nombre de films européens qui sont sortis en salles uniquement sur ces trois marchés et nulle part ailleurs.
Source : Observatoire européen de l’audiovisuel / LUMIERE, Comscore

Les entrées des films européens hors Europe ont chuté de 15 %, à 87 millions

En 2018, les films européens ont vendu au total environ 87 millions de billets sur les 15 marchés internationaux de l’échantillon, soit une baisse de 15 % par rapport à l’année précédente, et ont généré des recettes brutes au guichet estimées à 496 millions d’EUR. Ces niveaux sont conformes à ceux observés en 2014 et 2016, mais nettement inférieurs aux valeurs enregistrées en 2015 et 2017.

La baisse d’une année sur l’autre est principalement due à la chute des entrées des films européens en Chine où, en 2018, un seul film européen [Johnny English Strikes Again (GB/US/FR ; 5,3 millions)] a vendu plus de 5 millions de billets alors qu’en 2017, ce seuil avait été dépassé par trois films européens [Valerian and the City of a Thousand Planets (FR/et al. ; 11,3 millions), Paddington 2 (GB/FR ; 6,3 millions) et Contratiempo (ES ; 5,3 millions)]. En conséquence, les entrées des films européens sont passées de 36 millions à 20 millions en Chine tout en restant stables à environ 67 millions sur les 14 autres marchés internationaux couverts par le rapport.

Les entrées générées sur les marchés non européens représentent 19 % des entrées totales estimées des films européens et 48 % des entrées totales non nationales en 2018.

Figure 2. Entrées totales des films européens hors Europe (2014-2018)

En millions. Selon LUMIERE, à l’exception des entrées estimées pour HK, le JP et SG entre 2014 et 2016.

Source : Observatoire européen de l’audiovisuel / LUMIERE, Comscore

Les États-Unis redeviennent le principal marché d’exportation pour les films européens, les films britanniques dominent les exportations de films européens en 2018

En 2018, pour ce qui est des entrées en salles, les États-Unis ont repris leur habituelle position de premier marché d’exportation pour les films européens à la Chine, qui était devenue – principalement grâce au succès exceptionnel de Valerian and the City of a Thousand Planets – le principal marché d’exportation pour les films européens en 2017. En hausse de 10 % par rapport à 2017, les films européens ont vendu 26,5 millions de billets aux États-Unis en 2018, soit 30 % du total des entrées des films européens hors Europe. À titre de comparaison, 20,0 millions d’entrées ont été enregistrées en Chine (23 %), 12,4 millions au Mexique (14 %), 5,6 millions en Australie (6 %) et 4,3 millions au Brésil (5 %).

Si l’on ventile les exportations de films européens par pays d’origine, il est évident que les films britanniques et français dominent les exportations de films européens hors Europe : cumulativement, ils représentent un film d’exportation sur deux et 74 % des entrées totales des films européens hors Europe en 2018. Ce chiffre est nettement supérieur à celui de 2017 (66 %), mais conforme à celui de 2016 (72 %) et il est même faible par rapport à celui de 2015 (87 %). L’année 2018 a été exceptionnelle dans le sens où les films britanniques ont représenté à eux seuls 64 % du total des entrées des films européens hors Europe, alors que les films français à l’exportation ont eu des résultats comparativement mauvais, ne représentant que 10 % de ce total. Cette domination des films britanniques se reflète également dans la composition du top 20 des films européens pour ce qui est des entrées internationales : sous l’impulsion de Johnny English Strikes Again – qui est devenu le film européen le plus exporté hors Europe en 2018, avec 9,3 millions de billets vendus – les films britanniques ont représenté huit des 10 premiers films européens exportés en 2018 et 13 des 20 premiers.

Figure 3. Entrées réalisées par les films européens hors Europe, par marché et par origine (2018)

Estimation. Selon LUMIERE.

Source : Observatoire européen de l’audiovisuel / LUMIERE, Comscore.


Rapport à la une Rapport à la une

Tendances clés 2019/2020

Comprendre les industries européennes du cinéma, de la télévision et de la vidéo à la demande

Où en étions-nous avant la crise du COVID-19 ?

Pour comprendre l’impact du COVID-19 sur les secteurs du cinéma, de la télévision et de la vidéo à la demande, nous devons savoir quelle était l’évolution de ces secteurs avant la crise. Tendances clés 2019/2020 propose une vue d’ensemble des marchés audiovisuels européens avant la crise actuelle.

  • Quels sont les acteurs qui dominent aujourd'hui le paysage audiovisuel européen ?
  • Quelles sont les dernières tendances du marché pour le cinéma, la télévision et les services à la demande ?
  • Comment l'Europe financet-elle la production de nouveaux contenus et comment ceux-ci circulent-ils ?

Telles sont quelques-unes des questions explorées dans notre récente édition de Tendances clés 2019/2020.

Ce nouveau rapport, Tendances clés 2019/2020 est téléchargeable gratuitement ici. Il vous donne un aperçu en un seul volume des derniers développements dans les industries européennes du cinéma, de la télévision et de la vidéo à la demande, y compris les tendances du marché, les modèles de financement et les chiffres de circulation des œuvres européennes. Tendances clés est un résumé des données contenues dans l'Annuaire de l'Observatoire européen de l'audiovisuel - Télévision, cinéma VOD et vidéo dans 40 États européens.

Voir les rapports Tendances clés précédents ici

Lettre d'informations à la une Lettre d'informations à la une

IRIS lettre d’informations – nos dernières observations juridiques

La lettre d’informations IRIS rend compte chaque mois des développements juridiques les plus marquants dans le secteur audiovisuel de 39 pays européens.
Dans une trentaine d’articles concis, elle fournit un panorama régulier et gratuit de l’actualité nationale ou internationale. En bref, la lettre d'informations IRIS est un outil indispensable pour tous les décideurs et spécialistes du secteur audiovisuel, produit par notre équipe, pour améliorer la transparence et la circulation des informations dans ce secteur.

Newsletter à la une Newsletter à la une

L’intelligence artificielle dans l’industrie audiovisuelle

Dans l’industrie audiovisuelle, comme dans d’autres secteurs, l’usage croissant de l’intelligence artificielle (IA) semble annoncer un paradigme en mutation, comme il peut transformer l’entière chaîne de valeur.
L’Observatoire a décidé d’examiner plus attentivement ces effets et a dédié son atelier annuel en décembre 2019 à la discussion sur les opportunités et défis soulevés par l’IA dans le secteur audiovisuel, et particulièrement dans le domaine journalistique et le secteur du film.

SUIVI DES MESURES LIÉES AU COVID-19 DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL SUIVI DES MESURES LIÉES AU COVID-19 DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL

Nous suivons les mesures prises dans nos États membres et au niveau européen pour soutenir le secteur audiovisuel pendant
et après la crise
liée au COVID-19.


Bases de données répertoriant les études et données des agences de films européennes

Boutique Boutique

Annuaire - Service en ligne 2019/2020

La MEILLEURE SOURCE DE DONNÉES sur • la télévision • le cinéma • la vidéo • les services audiovisuels à la demande dans 40 pays européens et au Maroc

Publié le 16/11/2020

► 400 tableaux représentant plus de 25 000 données
► 40 profils de pays
► Données de 2014 à 2018

Plus

Prix :  à partir de 370 €
(pour plus de détails, voir ici)

événements événements

Visitez notre page Événements pour plus de détails sur les manifestations de l’Observatoire ainsi que les conférences auxquelles nous participons.

Plus d'infos ici

Notre lettre d’informations mensuelle Notre lettre d’informations mensuelle

Si vous souhaitez rester informés, recevez notre mensuel et notre tour d’horizon sur nos dernières publications en vous inscrivant :

E-mail Alison Hindhaugh

  Tél + 33 (0) 3 90 21 60 10 (direct)

        

  Regardez nos vidéos