Dernières nouvelles Dernières nouvelles
Actualités Actualités
Retour

Les services de médias audiovisuels en Europe : données relatives à l’offre de services et aux déclarations de compétences juridiques en vertu de la Directive SMA

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie une nouvelle édition de son rapport annuel sur les services de médias audiovisuels en Europe
Les services de médias audiovisuels en Europe : données relatives à l’offre de services et aux déclarations de compétences juridiques en vertu de la Directive SMA

Télécharger ici

Ce nouveau rapport intitulé Les services de médias audiovisuels en Europe : données relatives à l’offre de services et aux déclarations de compétences juridiques en vertu de la Directive SMA fournit un aperçu de l’offre de services dans le paysage européen de l’audiovisuel.

Basée sur l’analyse des chiffres de 2020 provenant de la base de données MAVISE de l’Observatoire, cette publication dresse un état des lieux selon deux perspectives.

La première se concentre sur l’offre de services de médias audiovisuels (AV) en Europe et présente des chiffres pour la télévision (TV), les services à la demande et les plateformes de partage de vidéos disponibles sur les marchés européens et provenant de ces derniers. Cela englobe également des informations sur les services AV ciblant les marchés non-nationaux.

La deuxième perspective examine quels pays et quelles législations couvrent ces services, autrement dit, quelles sont les compétences juridictionnelles en vertu de la Directive européenne révisée sur les services de médias audiovisuels (SMAV) et sur quels critères sont établies ces compétences.

Les données disponibles dans MAVISE et utilisées pour ce rapport sont basées sur les déclarations des autorités de régulation audiovisuelle des 27 États membres de l’UE, ainsi que de l’Albanie, l’Arménie, la Bosnie-Herzégovine, la Géorgie, l’Islande, du Liechtenstein, du Monténégro, de la Macédoine du Nord, la Norvège, la République de Serbie, la Fédération de Russie, la Suisse, la Turquie, du Royaume-Uni et du Maroc.

Notre rapport établit qu’en 2020 :

  • 13 638 services de médias audiovisuels étaient disponibles en Europe, avec notamment 10 839 chaînes de télévision, dont 4 803 (44 %) étaient locales. Ce nombre global recouvre également 2 799 services à la demande, dont 1 179 (42 %) étaient payants.
  • Plus de la moitié des chaînes de télévision prises en compte, y compris la télévision locale, étaient en accès libre et une sur trois était accessible par la télévision terrestre. Deux services à la demande payants sur trois étaient accessibles sur abonnement.
  • Une chaîne de télévision sur dix provenant d’Europe était publique ou semi-publique, tandis que 3 % des services à la demande payants étaient publics.
  • Avec 586 chaînes de télévision, le Royaume-Uni, reste le premier marché télévisuel d’Europe, mais l’écart est réduit par rapport à la Fédération de Russie (524 chaînes de télévision) et aux Pays-Bas (515 chaînes de télévision). Ensemble, ces trois marchés audiovisuels représentent plus d’un quart (28 %) de la part totale des chaînes de télévision (hors les chaînes locales) originaires d’Europe.
  • Le premier fournisseur européen de services à la demande payants est l’Irlande, avec 188 services, la France (141 services) et le Royaume-Uni (140 services) arrivant respectivement en deuxième et troisième position. La concentration de ces trois leaders du marché des services à la demande payants (41 %) est plus élevée que sur le marché de la télévision (28 %, comme indiqué ci-dessus).
  • En 2020, près d'un quart (24 %) de tous les services de télévision basés en Europe étaient destinés aux marchés non-nationaux. Ils étaient principalement basés aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Espagne et au Luxembourg et comptaient plus d’une centaine de services sur chaque territoire. Sur l’ensemble des services de télévision ciblant d’autres marchés, deux sur trois proviennent de l’un de ces quatre pays.
  • Parmi les grands pôles de chaînes télévisées desservant d’autres marchés, le Royaume-Uni a été le plus fortement touché par la migration post-Brexit des chaînes de télévision. Alors que le nombre global de chaînes basées au Royaume-Uni a diminué de plus de la moitié entre 2018 et 2020, le nombre de chaînes destinées aux marchés étrangers a baissé davantage encore (soit - 58 %), ce qui indique que la migration des chaînes télévisées était fortement axée sur ces services.
  • Les grands gagnants de la migration des chaînes télévisées sont les Pays-Bas, dont le nombre de chaînes a plus que doublé, et l’Espagne, avec une hausse de 38 % du nombre de chaînes entre 2018 et 2020. Un tiers de toutes les chaînes de télévision ayant quitté le Royaume-Uni entre 2018 et 2020 sont allées aux Pays-Bas (18 %) et en Espagne (14 %).
  • Parmi les États membres de l’Union européenne, la plupart des requêtes de compétence juridictionnelles, sur un total de 8 755, s’appuyaient sur l’article 2, paragraphe 3, lettre a) de la Directive SMAV. Dans l’ensemble, l’Italie est le pays qui a enregistré le plus grand nombre de requêtes de compétence (1 707) pour des services de médias audiovisuels et des plateformes de partage de vidéos relevant de la compétence de la SMAV. Conjointement avec les Pays-Bas (882 requêtes) et l’Espagne (816 requêtes), ces trois pays représentent 38 % de toutes les demandes relevant de la compétence de la Directive SMAV.

 

MAVISE est une base de données en libre accès sur les services audiovisuels présents dans 41 pays européens et au Maroc. Elle permet d’effectuer des recherches interactives dans les registres des autorités européennes de régulation audiovisuelle et d’exporter les résultats. En outre, MAVISE sert de base de données centralisée fournissant des informations sur le pays de juridiction des chaînes télévisées, des services à la demande et des plateformes de partage de vidéos disponibles dans l’Union européenne, conformément à la Directive 2018/1808 sur les services de médias audiovisuels.

La base de données MAVISE, gérée par l’Observatoire européen de l’audiovisuel, est soutenue par le programme EUROPE CRÉATIVE de l’Union européenne.


Pleins feux sur la nouvelle DSA (Digital Services Act Package) Pleins feux sur la nouvelle DSA (Digital Services Act Package)
Service en ligne à la une Service en ligne à la une

Annuaire en ligne

La meilleure source de données sur • la télévision • le cinéma • la vidéo • les services audiovisuels à la demande dans 40 pays européens et au Maroc

  • 287 tableaux
  • 40 fiches pays
  • la nouvelle édition 2020/20201 inclut les données sur la période 2015-2019

Abonnez-vous ici.

Répertoire à la une Répertoire à la une

LUMIERE VOD

Cette nouvelle mise à jour du répertoire des films européens LUMIERE VOD fournit des données

  • sur la présence de 41 550 titres de films européens
  • dans 367 catalogues différents de VOD
  • ce qui, fin août 2020, représente 472 180 occurrences de films

Ce répertoire en libre accès est soutenu par le programme « Europe créative » de la Commission européenne.

Suivi de la transposition de la Directive SMAV Suivi de la transposition de la Directive SMAV

Nous suivons l’avancement de la transposition de la Directive Services de médias audiovisuels  dans l’UE

Dernière mise à jour 25/10/2021

Boutique Boutique

Annuaire - Service en ligne 2020/2021

La MEILLEURE SOURCE DE DONNÉES sur • la télévision • le cinéma • la vidéo • les services audiovisuels à la demande dans 40 pays européens et au Maroc

Publié le 17/11/2020

► 287 tableaux représentant plus de 25 000 données
► 40 profils de pays
► Données de 2015 à 2019

Plus

Prix :  à partir de 370 €
(pour plus de détails, voir ici)


Bases de données répertoriant les études et données des agences de films européennes

Notre lettre d'informations mensuelle Notre lettre d'informations mensuelle

Si vous souhaitez rester informés, recevez notre mensuel et notre tour d’horizon sur nos dernières publications en vous inscrivant :

E-mail Alison Hindhaugh

  Tél + 33 (0) 3 90 21 60 10 (direct)

événements événements

Visitez notre page Événements pour plus de détails sur les manifestations de l’Observatoire ainsi que les conférences auxquelles nous participons.

Plus d'infos ici

           

  Regardez nos vidéos