Saut au contenu

Presse

Nos communiqués de presse sont destinés aux journalistes européens et internationaux. Ces communiqués de presse publiés régulièrement rendent compte de faits, de chiffres et d'analyses de nos dernières publications ou conférences.


Nos communiqués de presse sont disponibles en anglais, français et allemand. Nous proposons également gratuitement des copies de nos publications aux journalistes qui citent notre travail dans leurs articles ou rendent compte de nos publications.

Nos experts et analystes sont régulièrement sollicités pour répondre aux questions des journalistes et participer à des émissions de radio et de télévision. Nous sommes très heureux de nous prêter à cet exercice lorsque la production de nos publications nous le permet.

Si vous souhaitez rejoindre notre réseau unique de journalistes assurant la couverture du secteur audiovisuel ou tout simplement recevoir nos communiqués de presse pour votre information, veuillez adresser un courrier électronique à la Responsable Presse de l'Observatoire (voir les détails sur la droite). Nous serons heureux de répondre à vos demandes d'information.

Pour récupérer un communiqué de presse qui date d'avant 2017, veuillez contacter alison.hindhaugh@coe.int

Derniers communiqués de presse Derniers communiqués de presse
Retour

Légère reprise des salles de cinéma dans l’UE et au Royaume-Uni en 2021 - la fréquentation augmente de 31,5 % par rapport à l’année précédente

Strasbourg 12 mai 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Légère reprise des salles de cinéma dans l’UE et au Royaume-Uni en 2021 - la fréquentation augmente de 31,5 % par rapport à l’année précédente
  • Les recettes brutes des salles de l’UE et du Royaume-Uni (soit ci-après l’Europe 28) n’enregistrent qu’une hausse modérée en 2021, passant de 2,1 milliards d'euros à 2,9 milliards d'euros, soit une baisse de 58 % par rapport aux niveaux antérieurs à la pandémie. 
  • No Time To Die (GB INC/US) et Spider Man: No Way Home (US) arrivent en tête du classement Europe 28, avec respectivement 34,4 millions et 26,8 millions d'entrées sur l'ensemble de l'année civile.
  • La part de marché des films européens passe d’un niveau record de 39,5 % à 26,5 %, avec le retour des superproductions américaines dans les cinémas européens.
  • La production cinématographique dans l’UE et au Royaume-Uni augmente de 30 % et revient au même niveau qu’avant la pandémie.

Les chiffres figurant dans ce communiqué de presse sont extraits de l'édition 2022 de FOCUS - Tendances du marché mondial du film, un rapport qui est préparé chaque année pour le Marché du Film. Les journalistes peuvent demander un exemplaire de presse au format PDF à Alison.hindhaugh@coe.int. Tous les participants accrédités pour le Marché peuvent se procurer une version imprimée gratuite de FOCUS auprès des bureaux administratifs du Marché au Palais (niveau -1, allée 11). FOCUS est également gratuit (au format PDF) pour tous les participants accrédités sur la plateforme en ligne du Marché. Après le Marché du Film, il sera disponible en vente auprès de la librairie du Conseil de l'Europe

 

Télécharger les données au format Excel ici

 

Les entrées dans l’UE et au Royaume-Uni enregistrent une hausse de 31,5 % en 2021

2021 est restée une année difficile pour le cinéma en Europe. De multiples facteurs, tels que la fermeture prolongée des cinémas, notamment au cours du premier semestre, l’impact négatif des restrictions de jauge, la réticence du public à retourner dans les salles, le retour des superproductions des studios américains et la disparité des films locaux, ont contribué à ce que la fréquentation des salles de cinéma progresse, mais au ralenti, pour retrouver les niveaux antérieurs à la pandémie. La fréquentation des cinémas dans l'UE et au Royaume-Uni a augmenté de 31,5 %, passant de 299 millions en 2020 à 394 millions en 2021. Toutefois, ce niveau ne représente que 40 % du niveau moyen des entrées enregistrées avant la pandémie, de 2017 à 2019. De même, les recettes brutes ont augmenté de 38,2 %, passant de 2,1 milliards d’euros à quelque 2,9 milliards d’euros, selon les estimations, ce qui ne représente que 42 % du niveau des recettes pré-pandémie.

L’évolution des recettes au guichet sur les différents marchés européens présente des différences significatives, qu’il convient d’interpréter en tenant compte des divers degrés d’effondrement des marchés en 2020 ainsi que des disparités en matière de fermeture des cinémas. En 2021, le nombre total des entrées a augmenté dans 17 pays, diminué dans huit et stagné dans deux des 26 États membres de l'UE et du Royaume-Uni pour lesquels les données de 2021 étaient disponibles. La plus forte hausse en glissement annuel a été enregistrée en Bulgarie (+91 %), en Croatie (+77 %), au Royaume-Uni (+68 %), à Chypre (+57 %), en Irlande (+56 %), en Pologne (+55 %), en Espagne (+53 %) et en Roumanie (+53 %). En revanche, les entrées ont particulièrement diminué en Estonie (-23 %), aux Pays-Bas (-15 %), en Slovaquie (-14 %), en Lituanie (-13 %), en Italie (-12 %) et en Finlande (11 %).

Hors de l’UE et du Royaume-Uni, les salles de cinéma ont connu une forte croissance d’une année sur l’autre en Bosnie-Herzégovine (+186 %), au Monténégro (+125 %), dans la Fédération de Russie (+64 %) et en Islande (+51 %). La fréquentation des cinémas a néanmoins continué à chuter de -28 % en Turquie, qui enregistre le plus faible niveau d'entrées de l'histoire récente.

No Time To Die et Spider Man: No Way Home en tête du classement du box-office d’Europe 28 en 2021

En 2021, les productions des studios américains sont revenues dans les cinémas européens et occupent l’intégralité des 20 premières places en termes d'entrées. Deux films se sont imposés en particulier : No Time To Die (GB INC / US) est arrivé en tête de classement et a été le seul film à faire de 30 millions d’entrées dans l'UE et au Royaume-Uni. Il est suivi par Spider Man: No Way Home (US) qui compte 27 millions d’entrées en 2021. Trois autres films ont réussi à faire plus de 10 millions d’entrées : Dune (US, 14,3 millions), Fast and Furious 9 (US, 12,1 millions) et Venom: Let There Be Carnage (US, 10,5 millions). Au total, cinq films ont donc enregistré plus de 10 millions d’entrées en 2021, contre 18 films en 2019. Une fois de plus, les franchises de film dominent le box-office européen, 17 des 20 premiers films étant des suites, préquels, films dérivés ou nouvelles versions, contre seulement sept en 2020 et 18 en 2019. À l’exception de la production EUR inc de No Time To Die (« EUR inc » désigne les films produits en Europe grâce aux investissements des studios américains), aucun film européen ne figure parmi les 20 premiers titres. La comédie française Kaamelott - Premier volet est devenue le film européen le plus populaire avec 2,8 millions d'entrées, devant le drame psychologique The Father (GB/FR, 2,4 millions ) et le film policier français BAC Nord (2,2 millions).

La part de marché européenne enregistre une nouvelle baisse pour s’établir à 26,5%

Alors qu’en 2020 les films européens ont bénéficié de l’absence des superproductions américaines, l’augmentation des entrées en 2021 est principalement due au retour des superproductions américaines. Selon les estimations, les films américains auraient enregistré environ 230 millions d’entrées en 2021, soit 82 millions de plus qu’en 2020, tandis que les entrées pour les films européens sont en baisse, passant d’environ 118 millions en 2020 à quelque 104 millions en 2021. Ces chiffres sont à mettre en regard des moyennes antérieures à la pandémie, soit respectivement 644 millions et 271 millions d’entrées pour les films américains et européens. La part de marché des films européens est donc passée de son niveau record de 39,5 % en 2020 à 26,5 %, ce qui s’inscrit dans la fourchette habituelle. La part de marché des États-Unis, quant à elle, est remontée de son niveau le plus bas (49,5 %) en 2020 à 58,6 %, ce qui reste inférieur aux niveaux pré-pandémie. Les films européens bénéficiant d’investissements des studios américains, avec en tête No Time To Die (GB inc /US), et les films du reste du monde obtiennent des parts de marché supérieures à la moyenne, soit respectivement 9,3 % et 5,7 %.

Après avoir atteint un niveau exceptionnel dans plusieurs pays européens en 2020, la part de marché des films nationaux a de nouveau reculé dans la plupart des marchés européens, mais reste néanmoins élevée dans un certain nombre d’entre eux. Au sein de l’Europe 28, quatre pays se distinguent en termes de part de marché nationale : le Royaume-Uni et la République tchèque enregistrent la part de marché nationale la plus élevée avec 42 % du nombre total d’entrées, suivis de près par le Danemark et la France (41 % chacun). Hors de l’UE, la part de marché nationale de la Turquie est passée de 80 % en 2020 à 23 %, soit le niveau le plus faible de l'histoire récente. Hors de l’Europe 28, la Norvège enregistre la plus forte part de marché nationale avec 30 %, suivie par la Russie (27 %).

La production cinématographique dans l’UE et au Royaume-Uni retrouve son niveau pré-pandémie

Après une interruption temporaire relativement brève due aux mesures de confinement prises dans toute l’Europe en mars 2020, la production cinématographique ne s’est jamais effondrée comme le box-office et semble même s’être complètement rétablie en 2021, avec un total de 1 836 longs métrages produits dans l’UE et au Royaume-Uni en 2021, soit 426 films (+30 %) de plus qu'en 2020. Bien que ce niveau de production ne soit pas à la hauteur du pic de 2 018 productions de longs métrages en 2019, il s’agit du troisième plus haut niveau enregistré dans l'histoire récente.

Les tendances varient fortement d’un pays à l’autre, notamment en raison des différentes méthodes de comptabilisation des productions : sur les marchés où la production cinématographique est établie sur la base des films effectivement distribués, la fermeture des cinémas a eu un impact négatif direct sur la production et les chiffres de 2021 restent bien en deçà des niveaux pré-pandémie. En revanche, sur les marchés où la production cinématographique est établie, par exemple, sur la base des films en cours de tournage, ayant obtenu une subvention publique ou un visa d’exploitation, l’activité de production 2021 est souvent supérieure aux niveaux pré-pandémie. Il convient donc de savoir si cette augmentation de l’activité de production traduit bien un retour durable au niveau de production antérieur ou s’il s’agit d’un simple rattrapage en 2021 des films dont la production avait été interrompue ou annulée pendant la crise, c’est-à-dire un niveau qui ne sera pas durable tant que les cinémas n’auront pas retrouvé leur taux de fréquentation habituel.

Des informations plus détaillées sur les marchés européens et internationaux des salles de cinéma sont disponibles dans FOCUS 2021 Tendances du marché mondial du film, un rapport élaboré par l'Observatoire européen de l'audiovisuel pour le Marché du film de Cannes.

 

Notes aux journalistes :

  • Les données ont été collectées avec la collaboration de l'EFARN (European Film Agency Research Network).
  • Tous les chiffres portant sur 2021 sont provisoires.

Observatoire européen de l’audiovisuel, Conseil de l’Europe

Créé en décembre 1992, l’Observatoire européen de l’audiovisuel a pour mission de collecter et diffuser les informations relatives à l’industrie audiovisuelle en Europe. L'Observatoire est un organisme de service public européen composé de 40 États membres et de l'Union européenne, représentée par la Commission européenne. Il exerce son activité dans le cadre juridique du Conseil de l’Europe et travaille en collaboration avec un certain nombre d’organismes partenaires et professionnels du secteur audiovisuel, ainsi qu’avec un vaste réseau de correspondants. Outre ses contributions aux conférences, ses principales activités consistent en la publication d’un annuaire, de rapports et de bulletins d’information, la compilation et la gestion de bases de données, et la fourniture d'informations grâce au site Internet de l'Observatoire.

Palmarès des entrées dans l'Union européenne (tableaux 2 et 3)

Les classements paneuropéens des films présentés dans les tableaux 2 et 3 sont basés sur les données de tous les pays de l’Union européenne et du Royaume-Uni pour lesquels des données étaient disponibles dans la base de données LUMIERE en date du 25 avril 2022. Cette base de données sur les entrées en salle des films distribués en Europe est accessible gratuitement en ligne. LUMIERE est le résultat de la collaboration entre l'Observatoire européen de l'audiovisuel et les différentes sources nationales spécialisées ainsi que le programme MEDIA de l'Union européenne. LUMIERE fournit des données sur les entrées pays par pays pour plus de 60 000 titres distribués en Europe depuis 1996. Des données partielles de 2021 pour 34 pays européens sont à présent disponibles.

Parts de marché (tableau 4)

Les parts de marché indiquées dans ce tableau sont basées sur une analyse des entrées en salle des films distribués dans les États membres de l’Union européenne et au Royaume-Uni dont les données ont été transmises à l'Observatoire européen de l'audiovisuel. Pour établir ces parts de marché, il convient d’attribuer un seul « pays d’origine » à chaque film, ce qui peut s’avérer difficile pour les productions internationales. En pareil cas, l’Observatoire veille à attribuer un pays d’origine correspondant à la source de l’apport financier majoritaire et/ou du contrôle créatif du projet. Depuis 2005, l’Observatoire identifie spécifiquement les films qui ont été produits dans un ou plusieurs pays européens (ou ailleurs) avec des investissements américains en utilisant la mention « inc » (incoming investment - investissement en provenance de l'étranger) dans l'attribution du pays d'origine. Il convient toutefois de noter que la disponibilité d’informations supplémentaires peut parfois entraîner des changements dans l’attribution du pays d’origine et que l’origine d’un film, telle qu’elle est attribuée dans la base de données LUMIERE, peut ne pas être identique à celle indiquée par les sources nationales.

Les données provisoires sur les parts de marché dans l’Europe 28, c’est-à-dire l’Union européenne et le Royaume-Uni, en 2021, présentées dans le tableau 4, sont basées sur les données relatives aux entrées des films individuels telles qu’elles étaient disponibles dans la base de données LUMIERE le 25 avril 2022. À cette date, le taux de couverture de la base de données pour les entrées dans 26 pays de l’Union européenne et au Royaume-Uni pour lesquels des données sont disponibles était d’environ 97 %. En raison de diverses lacunes dans la collecte et la communication des données dans plusieurs pays, il est actuellement impossible de couvrir 100 % des entrées.

Volume de production de longs métrages dans l’Union européenne (tableau 5)

L’estimation du volume total de la production de longs métrages dans l’Union européenne reste difficile, principalement en raison du risque de double comptabilisation des coproductions et de la disparité des méthodes nationales de collecte de ces données. Sont inclus dans le volume total de l'Union européenne les longs métrages destinés à l'exploitation en salle, à l'exclusion des coproductions minoritaires et des productions américaines et étrangères au Royaume-Uni. Pour certains pays, on ne dispose pas de données distinctes pour les longs métrages de fiction et les longs métrages documentaires.

 


Films de nos dernières conférences Films de nos dernières conférences

Creators in Europe’s Screen Sectors – Sketching Present and Future Challenges - 7 June 2022

Circulation of European films: is availability enough? - 21 May 2022

FOCUS 2022: Key Trends in the Film Sector 

 

Contact Contact

Pour recevoir nos communiqués de presse, envoyez vos coordonnées à Alison Hindhaugh

  + 33 (0) 3 90 21 60 10 (ligne directe)

Logos et photos Logos et photos

Pour télécharger notre logo ou trouver plus d’informations sur nous, cliquez ci-dessous

           

  Regardez nos vidéos