Actualités

17/06/2015 : Focus on Animation - Nouveau rapport gratuitement téléchargeable !

L’Observatoire européen de l’audiovisuel a présenté les premiers résultats de son étude Mapping of the Animation Industry in Europe, financée par Europe créative, au cours de l’atelier MIFA du 17 juin 2015, co-organisé par l’Observatoire et la Commission européenne. Le rapport "Focus on Animation" créé pendant cette première phase du projet est maintenant gratuitement téléchargeable sur le site de la Commission européenne ICI.

Lien vers le communiqué de presse ICI.


10/06/2015 : Communiqué de presse - « Chérie, j’ai effrayé les gosses… » - La protection des mineurs dans un paysage médiatique en pleine convergence

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un nouveau rapport IRIS plus en accès libre.

Selon la récente étude « EU Kids Online », les enfants âgés de 9 à 16 ans passent en moyenne 88 minutes par jour sur internet. Sachant que la Toile n’a rien d’une baby-sitter modèle, il est permis de se demander qui s’occupe des enfants pendant ce temps. Même la nouvelle application YouTube Kids, qui procède d’une bonne intention, a connu il y a peu une série de graves dysfonctionnements, puisqu’elle a diffusé à un public enfantin des contenus comportant des jurons et évoquant drogue, violence et suicide. Pour l’Observatoire européen de l’audiovisuel, qui fait partie du Conseil de l’Europe à Strasbourg, il était grand temps d’examiner les mécanismes de protection en vigueur pour les différents modes de diffusion dans le cadre d’une étude d’envergure, accessible gratuitement : « La protection des mineurs dans un paysage médiatique en pleine convergence ». Elle est disponible ICI.

Cet IRIS plus nouveau format, gratuit, sera accompagné par une riche bibliographie comportant notamment des liens vers l’ensemble des textes de référence, en téléchargement libre ici.

Les nouveaux rapports IRIS plus seront publiés gratuitement sur ce site.

05/05/2015 : Communiqué de presse - Recettes des salles à la hausse dans l’Union européenne en 2014 et part de marché record pour les films européens

  • Les recettes brutes des salles dans l’Union européenne ont connu en 2014 une légère hausse de 0,6 % pour atteindre 6,32 milliards d’EUR.
  • Les derniers volets de The Hobbit et The Hunger Games sont en tête des box-offices de l’Union européenne.
  • La part de marché des films européens atteint 33,6 % (un record depuis 1996).
  • Avec plus de 1 600 longs métrages, la production de films dans l’Union européenne poursuit sa progression.
  • La numérisation des écrans est presque achevée : 92 % du parc de l’Union européenne étaient convertis fin 2014.

 

 

Légère augmentation des recettes brutes des salles dans l’Union européenne

Les données provisoires dont dispose l’Observatoire européen de l’audiovisuel indiquent que les recettes brutes des salles dans les 28 États membres de l’Union européenne ont connu une légère augmentation de 40 millions d’EUR par rapport à 2013 pour atteindre 6,32 milliards d’EUR en 2014. Malgré cette hausse de 0,6 % en comparaison de 2013, il s’agit du deuxième résultat le plus faible sur les cinq dernières années. Comme en 2013, la courbe des recettes brutes des salles suit celle de la fréquentation, qui connaît une modeste croissance de 0,7 % et se situe à 911 millions de places vendues, soit environ 6,5 millions de plus qu’en 2013. En d’autres termes, le prix moyen de la place de cinéma – exprimé en euros – est resté à peu près stable depuis 2012 à 6,9 EUR dans l’ensemble de l’Europe.

Lien vers communiqué ici.

La télévision dans les régions : Espagne et Royaume-Uni

Auteur: Deirdre Kevin, Observatoire européen de l'audiovisuel

Publié: 04/05/2015

L'Observatoire européen de l'audiovisuel a récemment finalisé deux études sur la situation actuelle de la télévision régionale et locale au Royaume-Uni et en Espagne. Ces pays représentent deux paysages de télévision très différents.

L'Espagne est traditionnellement caractérisée par une multitude de chaînes de télévision locales, tandis qu'au Royaume-Uni le développement d'un système de télévision locale via la télévision numérique terrestre est très récent. Les deux études ci-après fournissent des informations détaillées sur les chaînes régionales et leur programmation ainsi qu'un aperçu de l'impact de la crise économique sur le secteur espagnol en particulier. On y découvre également où les chaînes de télévision régionales sont plus populaires que les chaînes de télévision nationales.

  • Pour l'étude sur la télévision régionale en Espagne, cliquez ici (en anglais uniquement).
  • Pour l'étude sur la télévision régionale au Royaume-Uni, cliquez ici (en anglais uniquement).

Le développement du marché des services audiovisuels à la demande en Europe

Auteur: Christian Grece, André Lange, Agnes Schneeberger et Sophie Valais - Observatoire européen de l'audiovisuel

Publié: 10/04/2015

La Commission européenne vient de publier un nouveau rapport sur le marché de la VoD en Europe. Ce rapport peut être téléchargé gratuitement à partir du site de la Commission. C'est l'Observatoire européen de l'audiovisuel qui a fourni le contenu de ce rapport.

Outre des statistiques détailées pour l'année 2014 sur les services à la demande établis et disponibles dans l'UE, ce rapport présente cinq sections couvrant des aspects importants qui permettent de comprendre le développement de ce secteur dynamique et son impact sur le paysage audiovisuel en général :

  • la publicité en ligne dans l'UE en 2013,
  • les développements récents du marché de la SVoD en Europe en 2014,
  • la proportion et l'importance des œuvres européennes dans les catalogues de VoD,
  • le rôle des fournisseurs de services de VoD et des plates-formes de distribution dans le financement de la production cinématographique et audiovisuelle,
  • les mesures d'audiences audiovisuelles fragmentées.

Télécharger gratuitement ce rapport - uniquement en anglais - sur le site Web de la Commission européenne ici

26/02/2015 : Communiqué de presse - L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un rapport sur la fiction diffusée par les chaînes de télévision en Europe (2006-2013)

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un rapport de synthèse sur la diffusion de fiction par un échantillon de chaînes de télévision en Europe entre 2006 et 2013. Par programmes de fiction, nous entendons cinq formats facilement identifiables : films produits pour la télévision (« TV films »), séries et feuilletons, animation (à l’exclusion des films d’animation de long métrage), films de cinéma de long métrage (y compris les films d’animation) et films de court métrage.

Origine de la fiction

L’analyse de l’origine des programmes de fiction montre des situations très diverses suivant le type de chaînes et le pays de réception des chaînes.

Seules deux catégories de chaînes programment dans leur ensemble plus de 50 % de fiction européenne. Les chaînes culturelles et éducatives (qui sont celles qui diffusent le moins de fiction) proposent essentiellement des œuvres européennes (78,3 % du temps de programmation en 2013, dont un peu moins d’un tiers sont nationales et les deux tiers restant sont importés ou sont des coproductions). La proportion du temps de programmation consacré à la fiction européenne diffusée par les chaînes généralistes publiques était en 2013 de 57,6 % dont une majorité d’œuvres non-nationales. 

Acheter cette publication dans notre boutique en ligne ici.

 

 

26/03/2015 : Communiqué de presse - L'Observatoire annonce un nouveau Responsable du Département Informations sur les marchés et les financements

L’Observatoire européen de l’audiovisuel a annoncé que Gilles Fontaine, actuellement directeur adjoint de l’IDATE, organisation française spécialisée dans le suivi des marchés des secteurs télécoms, Internet et médias, prendra le relais d’André Lange au poste de Responsable du Département "Informations sur les marchés et les financements" de l’Observatoire en juin prochain. Gilles Fontaine a une solide expérience internationale de la collecte et de l’analyse des données économiques dans la mesure où il était également chargé des investissements en capitaux dans les industries des médias pour la SOFIRAD (société publique française constituée pour gérer l’investissement de l’Etat dans les médias) et la Caisse des dépôts et consignations. Il a également occupé différents postes au sein du ministère français de la Culture et de l’ambassade française à La Havane.

Gilles Fontaine a déclaré avoir hâte d’être investi d’une « mission au niveau européen dans l’analyse économique et financière des industries audiovisuelles européennes ». Il a rendu hommage au travail d’André Lange et a dit avoir l’intention de poursuivre le travail de l’Observatoire avec, comme il l’espère, « autant de passion et de dynamisme ». (plus)

18/12/2014 : Communiqué de presse - L’influence des nouvelles technologies sur le droit d’auteur. L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un nouveau rapport IRIS plus

La révolution numérique a profondément transformé nos moyens d’accéder aux œuvres protégées. Les services en ligne, la diffusion en flux continu, la technologie torrent et tous les autres moyens numériques offrant du contenu posent de nombreux défis pour la législation actuellement en vigueur sur le droit d’auteur. En effet, il semble que les organismes de réglementation soient toujours en train de courir derrière des derniers développements technologiques lorsqu’il s’agit de proposer une structure réglementaire appropriée. L'Observatoire européen de l'audiovisuel vient de publier un nouveau rapport IRIS plus :

L’influence des nouvelles technologies sur le droit d’auteur

La dernière refonte de la législation du droit d’auteur en vigueur remonte à 15 ans. A l’époque, la directive InfoSoc fixait les règles réglementant la communication de contenu protégé au public. Les règles relatives à la retransmission de contenu, fixées par la directive SatCab, restent applicables et sont inchangées depuis 1993. L’Observatoire se propose d’explorer la situation législative actuelle et pose la question de la nécessité d’une refonte en profondeur.

L’influence des nouvelles technologies sur le droit d’auteur – le temps d’une refonte de notre législation en Europe est-il venu ?

Cette nouvelle publication peut être achetée dans notre boutique en ligne ici.

 

Empowering users: rating systems, protection tools and media literacy across Europe

Publié: 12/02/2015

(c) Benjamin Thull

As part of their long-lasting collaboration, on 15 December 2014 the European Audiovisual Observatory (OBS) and the European Platform of Regulatory Authorities (EPRA) jointly organised in Strasbourg  a workshop on “Empowering users: rating systems, protection tools and media literacy across Europe”. This workshop is the first experiment of its kind as it forged new paths of cooperation between experts, representatives of the industry and regulators, with the aim to address through a multi-stakeholders’ and cross-media approach important and societal topics, such as the empowering of users and the protection of minors in new audiovisual services. The interactive workshop was built around a four-tier structure encompassing regulatory aspects, self and co-regulatory commitments, protection tools and media literacy.

You will find here the summary of the debates held during the workshop, and the links to the presentations made by the participants here.