10-12 octobre 2018 Bratislava, Slovaquie

48e réunion EPRA

Dernières actualités

Retour Vers une nouvelle normalité ? En Europe, la fréquentation des cinémas enregistre une nouvelle hausse de 18 % en 2023, mais reste très en-deçà des niveaux pré-pandémiques

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie ses premières données 2023 sur le cinéma européen - Berlinale 2024
Vers une nouvelle normalité ? En Europe, la fréquentation des cinémas enregistre une nouvelle hausse de 18 % en 2023, mais reste très en-deçà des niveaux pré-pandémiques

Selon les premiers résultats collectés par l’Observatoire européen de l’audiovisuel, la fréquentation des cinémas dans l’Europe élargie (aux termes de ce rapport, l’Europe désigne les États membres du Conseil de l'Europe, à l'exception de l'Azerbaïdjan) atteint quelque 859 millions d'entrées en 2023. Cela représente 131,8 millions d’entrées de plus qu’en 2022, soit une augmentation de 18,1 % en glissement annuel. Ces chiffres sont rassurants, mais restent néanmoins en deçà de la moyenne pré-pandémique de 1,11 milliard d’entrées annuelles enregistrée sur la période 2017-2019 (-22,9 %).

De même, au niveau de l’Union européenne et du Royaume-Uni (UE27+UK – voir notes en bas de page) les entrées ont grimpé en flèche pour atteindre 784,7 millions en 2023, ce qui représente 128,9 millions d’entrées de plus que l’année précédente, soit une hausse spectaculaire de 19,7 % en glissement annuel. Au regard de ces chiffres, les entrées affichent une baisse de 20,1 % par rapport aux moyennes pré-pandémiques.

 

En 2023, la croissance enregistrée ces trois dernières années par les salles de cinéma européennes a été entravée par les grèves de l’industrie cinématographique nord-américaine, qui ont globalement affecté les résultats en provoquant des retards au niveau de la production et de la sortie des films, et des opportunités commerciales gâchées. Ces perturbations devraient se répercuter jusqu’en 2024 et continuer ainsi à freiner la croissance de l’industrie cinématographique, ce qui pourrait induire une nouvelle normalité pour les entrées, marquée par un taux de croissance plus modéré. 

À l’instar de l’année précédente, les entrées en salle en 2023 ont augmenté dans la plupart des marchés pour lesquels des données sont disponibles et révèlent des disparités importantes entre les différents pays. 

Il convient de noter en particulier la croissance annuelle de la fréquentation des salles en Ukraine (+60,1 %), en Italie (+59,3 %), en Albanie (+42,0 %) et en Grèce (+34,8 %). Sur les 34 pays européens pour lesquels des données sont disponibles, seules la Tchéquie et la Türkiye enregistrent une baisse de fréquentation avec respectivement -1,2 % et -17,9 %. 

En chiffres absolus, la France conserve sa place de leader européen de la fréquentation des salles (180,8 millions d’entrées), suivie par le Royaume-Uni (123,6 millions), l'Allemagne (95,7 millions) et l'Espagne (76,2 millions). 

Selon les premières estimations, la Géorgie et la Bosnie-Herzégovine sont les seuls pays européens à dépasser en 2023 les niveaux de fréquentation pré-pandémiques à raison respectivement de 17,2 % et 13,3 %. En revanche, la Türkiye (-56,3 %), l’Ukraine (-50,1 %) et la Suède (-31,5 %) sont les seuls pays où les taux de fréquentation sont encore inférieurs de plus de 30 % aux moyennes de la période 2017-2019.

Même s’il est trop tôt pour analyser les entrées en fonction des différentes catégories, les premières données indiquent que les superproductions américaines, telles que Barbie (US, GB), Oppenheimer (US) et Super Mario Bros. Le film (US, JP) dominent le box-office européen. 

Comme en 2022, la Türkiye et la France enregistrent la part la plus élevée d’entrées liées aux productions nationales avec respectivement 46,3 % et 39,8 %. Elles sont suivies par le Royaume-Uni (37,0 % - Cette part comprend les productions financées par des studios et considérées comme britanniques sur la base de critères culturels établis. Les films indépendants britanniques représentent 4 % des recettes du box-office), l’Albanie (31,2 %), la Norvège (26,9 %) et l’Italie (25,9 %). Inversement, on relève la part la plus faible d’entrées liées aux films nationaux en Irlande (2,8 %), au Portugal (2,1 %) en Bosnie-Herzégovine (2,0 %) et au Monténégro (0,5%).
 

 


Nota bene : 

  • Auparavant, l’UE27+UK représentait l’Europe dans nos précédents rapports et communiqués de presse. Avec l’acquisition de données supplémentaires, l’Observatoire s’est axée sur l’Europe élargie dans ses publications, tout en continuant à rendre compte de la situation dans l'UE27+UK dans un souci de cohérence et de continuité.

Nos prochaines données sur le cinéma seront publiées en amont du Marché du film de Cannes.

Pour recevoir nos communiqués de presse, envoyez un courriel à : alison.hindhaugh@coe.int

Strasbourg 15 fevrier 2024
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page