Retour

Les femmes représentent toujours moins d'un réalisateur sur quatre en Europe

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un nouveau rapport sur la proportion de femmes dans les métiers de l'industrie cinématographique européenne.
Strasbourg 11 JANVIER 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les femmes représentent toujours moins d'un réalisateur sur quatre en Europe

Téléchargez le “Female professionals in European film production” ici

 

Principaux constats concernant la période 2016-2020 :

  • Les femmes représentent moins d'un réalisateur sur quatre en Europe.
  • La disparité hommes-femmes est moins prononcée chez les producteurs et les scénaristes : les femmes représentent 33 % des producteurs et 27 % des scénaristes travaillant sur des longs métrages européens.
  • C’est parmi les directeurs de la photographie (10 %) et les compositeurs (9 %) que la représentation des femmes est la plus faible.
  • Au sein des équipes de tournage, les femmes occupant des postes clés ont davantage tendance à travailler en équipe que leurs collègues masculins et sont moins souvent chargées en exclusivité d’une fonction attitrée pour un long métrage.
  • En moyenne, les femmes opérant derrière la caméra réalisent légèrement moins de films que leurs homologues masculins.
  • De 2016 à 2020, le pourcentage de réalisatrices par film ne dépasse pas 20 % en moyenne et n’a pas connu d’évolution significative au fil des ans. Sur la même période, ce chiffre est de 25 % pour les scénaristes.
  • La part des films réalisés par des équipes majoritairement féminines est plus élevée pour les films documentaires que pour les autres genres cinématographiques, toutes catégories professionnelles confondues.

Ce rapport évalue le déséquilibre hommes-femmes dans les différentes professions du cinéma européen. Notre analyse recense la parité hommes-femmes parmi les professionnels ayant réalisé au moins un long métrage européen dans l’une des activités suivantes :

  • mise en scène
  • scénario
  • production
  • direction de la photographie
  • composition musicale
  • interprétation d’un rôle principal.

L’analyse explore également la parité hommes-femmes des équipes professionnelles et établit la proportion de films dirigés par des équipes majoritairement féminines.

1. Les femmes sont nettement sous-représentées parmi les professionnels du cinéma occupant des postes clés derrière la caméra

Les femmes ne représentent que 23 % de tous les réalisateurs de longs métrages européens actifs entre 2016 et 2020. Concernant les professionnels travaillant « derrière la caméra », la part des femmes est légèrement plus importante chez les producteurs (33 %) et les scénaristes (27 %). En revanche, l’écart entre les sexes est plus prononcé chez les compositeurs et les directeurs de la photographie, où les femmes ne représentent respectivement que 9 % et 10 % des professionnels. L’analyse révèle que la présence féminine est plus équilibrée à l’écran, les femmes représentant 39 % de tous les interprètes jouant un rôle principal dans un long métrage.

Part des femmes actives dans le cinéma, par catégorie professionnelle (2016-2020)

Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE

Dans toutes les catégories professionnelles, hormis les rôles principaux, la représentation des femmes est plus élevée dans les films documentaires que dans les autres genres cinématographiques. Par exemple, les femmes représentent 29 % des réalisateurs de documentaires, contre 19 % pour les films de fiction en prise de vue réelle et 16 % pour les films de fiction animés.

2. Derrière la caméra, les femmes occupant des postes clés ont plus souvent tendance à travailler en équipe que les hommes

Sur la base de notre étude 2016-2020, les femmes présentes dans les équipes de tournage travaillent plus fréquemment que les hommes en partenariat avec d’autres sur un même poste, tendance que l’on observe dans toutes les catégories étudiées. Si l’on considère les longs métrages écrits par au moins une scénariste, 68 % ont été coécrits avec un ou une autre scénariste. En comparaison, seulement 57 % des films cinématographiques sont coécrits par au moins un scénariste. Par conséquent, une scénariste est moins susceptible qu’un homme d’être l’unique scénariste d’un film : seulement 32 % des films ont été écrits par une seule scénariste femme, contre 43 % par un seul scénariste homme.

Répartition des longs métrages européens selon le sexe du scénariste (2016-2020)

Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE

Dans notre étude, les femmes sont proportionnellement plus susceptibles que les hommes de travailler dans des équipes mixtes. Lorsqu’une scénariste travaille sur un film en partenariat avec des co-scénaristes, dans la majorité des cas c’est avec au moins un co-scénariste homme, c’est-à-dire au sein d’équipes à parité hommes-femmes ou à majorité masculine, par opposition aux équipes majoritairement féminines. Cette tendance se retrouve dans toutes les catégories, mais elle est plus significative pour les scénaristes et les producteurs, qui travaillent souvent en équipe, que pour les métiers « solitaires » comme la réalisation et la direction de la photographie.

En moyenne, les femmes de toutes les catégories sont légèrement moins actives que leurs homologues masculins. Par exemple, 89 % des réalisatrices n’ont réalisé qu’un seul film, contre 83 % pour les hommes.

Ce qui explique que si l’on considère la proportion de femmes et d’hommes parmi tous les professionnels impliqués dans chaque film, le pourcentage de femmes par film est même inférieur au pourcentage de femmes dans chaque catégorie. Ainsi, par exemple, le pourcentage respectif de réalisatrices et de scénaristes femmes par film se limite à 21 % et 25 %. Toutefois, on peut observer des écarts significatifs entre les différents pays et les catégories professionnelles.

Dans toutes les catégories, le pourcentage de femmes par film progresse lentement et il est resté globalement stable au cours de la période étudiée.

Moyenne des femmes par catégorie professionnelle (2016-2020)

Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE, Plurimedia

3. Seule une minorité de longs métrages est écrite ou produite par des équipes majoritairement féminines

Entre 2016 et 2020, seuls 18 % des longs métrages européens ont été écrits par une équipe majoritairement féminine (c’est-à-dire par une majorité de scénaristes femmes). En ce qui concerne le département de la production, le pourcentage de films produits par des équipes à composante majoritairement féminine est de 30 %. Cette proportion est beaucoup plus faible pour les directeurs de la photographie (10 %) et les compositeurs (7 %).

Au regard de toutes les catégories professionnelles, le documentaire est le genre cinématographique ayant la plus forte proportion d’œuvres réalisées par des équipes majoritairement féminines. Dans toutes les catégories, la part des œuvres réalisées par des équipes majoritairement féminines n’a pas connu d’évolution significative au cours de la période étudiée.

Part des œuvres réalisées par des équipes majoritairement féminines (2016-2020)

Dans ce contexte, le terme « équipes majoritairement féminines » se réfère aux films ou aux épisodes de fiction audiovisuelle où une majorité (≥ 60 %) de femmes est responsable de chaque poste. Les œuvres des équipes majoritairement féminines peuvent être réalisées soit par une seule femme, soit par plusieurs femmes, soit par des équipes de professionnels des deux sexes avec une représentation féminine d'au moins 60 %.

Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE, Plurimedia

 

Note méthodologique

L’analyse présentée dans ce rapport s’appuie sur des données provenant de la base de données LUMIERE de l’Observatoire européen de l’audiovisuel qui centralise les entrées annuelles des films sortis en salle à partir de diverses sources, notamment les agences nationales du cinéma. L’étude porte sur les long métrages européens produits entre 2016 et 2020 et sortis en salle en Europe sur la même période. Le module de données couvre uniquement les films pour lesquels il a été possible de suivre au moins une exploitation commerciale dans l'un des marchés européens couverts par la base de données LUMIERE.

L'analyse ne comprend que les longs métrages, laissant de côté les compilations de courts métrages et les séances de cinéma événementiel.


Contact Contact

Pour recevoir nos communiqués de presse, envoyez vos coordonnées à Alison Hindhaugh

  + 33 (0) 3 90 21 60 10 (ligne directe)

Logos et photos Logos et photos

Pour télécharger notre logo ou trouver plus d’informations sur nous, cliquez ci-dessous