Saut au contenu

Événements

Agenda des conférences et ateliers


 

L'Observatoire européen de l'audiovisuel présente une grande partie de ses travaux lors de conférences et d'ateliers à travers le monde. Nos experts et analystes sont régulièrement invités à participer à des événements dans le domaine audiovisuel. Chaque année, l’Observatoire organise pour son compte au moins trois événements, à savoir :

  • un événement au printemps à Bruxelles à l’intention des représentants de l’industrie et des décisionnaires européens, des membres de la presse et de la sphère académique,
  • le plus grand événement public sur le cinéma dans le cadre du Marché du film (MIF) à Cannes en mai,
  • une conférence dans le pays assurant la présidence tournante de l’Observatoire en juin.

Nous annonçons les manifestations de l’Observatoire et les événements auxquels nous participons sur cette page de notre site internet ainsi que sur nos différentes plateformes web 2.0.

événements 2021 événements 2021
 
— 5 résultats par page
Résultats 1 - 5 sur 23 résultats
Films de nos dernières conférences Films de nos dernières conférences

From cinema to sofa: is COVID accelerating a production shift from theatrical to non-theatrical? Cannes, 2021

Gilles Fontaine présente son analyse économique lors de notre webinar en novembre 2020

Maja Cappello présente son analyse juridique lors de notre webinar en novembre 2020.

 

Voir également Voir également
Dernières actualités Dernières actualités
Retour

Diversité et inclusion dans le secteur audiovisuel en Europe

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie son nouveau rapport IRIS Plus
Strasbourg, France 08/07/2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Diversité et inclusion dans le secteur audiovisuel en Europe

Téléchargez «Diversité et inclusion dans le secteur audiovisuel en Europe» ici

Comment l'Europe peut-elle garantir un meilleur respect de la diversité et de l'inclusion dans les secteurs du cinéma, de la télévision et de la VOD ? La législation européenne relative aux médias accorde depuis fort longtemps une grande importance à la question de l’égalité et de la non-discrimination fondée sur le genre, l’origine ou le handicap.

Les récentes évolutions sociétales, notamment sur la situation des femmes dans le monde du travail et le mouvement #blacklivesmatter, ont largement contribué à mettre sur le devant de la scène la question de la diversité et de l'inclusion. Qu'en est-il des industries audiovisuelles en Europe ? Comment assurons-nous une meilleure diversité et inclusion dans les processus de création de contenu ? Et qu'en est-il de notre représentation de la société dans les films, séries et autres contenus audiovisuels ?

Ce nouveau rapport IRIS Plus examine ces questions en se basant également sur un atelier en ligne organisé sur cette thématique par l'Observatoire européen de l'audiovisuel en décembre 2020. Afin d’accompagner la lecture de ce rapport, un IRIS Bonus a été élaboré pour vous offrir un large éventail de rapports et d’études sur la diversité et l’inclusion dans le secteur de l’audiovisuel. Il répertorie environ 200 documents, sous forme de tableaux classés en fonction du motif de discrimination étudié et d'autres critères pertinents, et fait également office d’outil de recherche interactif disponible sur le site de l'Observatoire européen de l'audiovisuel.

Le premier chapitre du rapport aborde la question de la diversité et de l’inclusion et présente un certain nombre de définitions pratiques et juridiques particulièrement utiles. Il mentionne par ailleurs certaines conditions préalables de la diversité hors écran et à l'écran et se termine par l’énumération des différents outils disponibles dans la boîte à outils de la diversité dont disposent les institutions publiques et privées, les associations professionnelles ou la société civile.

Le deuxième chapitre examine les instruments juridiques internationaux et européens qui visent à promouvoir la diversité et l'inclusion. Les mesures en matière de diversité et d’inclusion prises par des organisations telles que les Nations Unies et le Conseil de l'Europe sont tout d’abord abordées, puis les auteurs se concentrent sur les mesures prises par l’Union européenne. La législation globale et intersectorielle de l'UE en matière de diversité et d’inclusion y est analysée, et les auteurs examinent ensuite les dispositions applicables au secteur audiovisuel. Le rapport souligne, par exemple, que le prochain programme Europe créative MEDIA (2021–27) comprendra un critère horizontal concernant la parité hommes-femmes et la diversité. Les organisations européennes qui représentent les fonds cinématographiques et les autorités de régulation des médias ont accompli un travail considérable dans le domaine de la diversité de genre et ont notamment proposé un ensemble d'indicateurs de performance communs pour les autorités de régulation nationales désireuses de développer des activités de suivi ou des projets de recherche dans le domaine de la diversité de genre.

Le troisième chapitre examine plus en détail les mesures nationales qui visent à promouvoir la diversité et l’inclusion dans le secteur audiovisuel, en prenant comme exemples le Royaume-Uni, la France, l'Espagne et la Communauté française de Belgique. s réglementations et dispositions mises en place par l'OFCOM et les CSA respectivement français et belge sont énumérées. Les auteurs mettent également en avant le travail réalisé par l'Observatoire espagnol de l'égalité de genre dans le domaine de la culture, créé en 2019. Le rôle des fonds cinématographiques et leurs critères de financement sont également abordés, puisqu’ils constituent un moyen très concret et efficace de promouvoir la diversité et l'inclusion dans le secteur audiovisuel.

Le quatrième chapitre offre une immersion particulièrement intéressante dans les meilleures pratiques de l'industrie et présente la boîte à outils de la diversité et de l’inclusion afin de mettre en avant des possibilités telles que le suivi et la collecte de données, les chartes de la diversité assorties de labels et de certifications, la mise en place de campagnes de sensibilisation et d'événements et la création de réseaux et d'alliances dans ce domaine comme résultante. Le chapitre se termine par une analyse du rôle spécifique des ONG en la matière.

Le cinquième chapitre offre quant à lui une vue d’ensemble de l’actuelle jurisprudence de l’Union européenne et de la Cour européenne des droits de l’homme dans ce domaine et le chapitre six permet aux auteurs de conclure cette publication par un tour d’horizon de l'état des lieux. L'atelier de l'Observatoire européen de l'audiovisuel Diversité et Inclusion de décembre 2020 a mis en lumière certains défis du processus tels que les difficultés à mesurer les progrès en matière de représentation à l'écran ou encore la complexité même de collecter des données fiables sur la diversité. Les auteurs concluent cependant sur une note positive :

« nous pourrions dire que le train de l’égalité n’est pas encore arrivé à destination, mais qu’il est néanmoins sur la bonne voie ».

 


           

  Regardez nos vidéos