Actualités Actualités
Retour

Hausse annuelle de 14,2 % du chiffre d’affaires de la télévision payante en Russie en 2018 – le cord-cutting n’a pas encore eu lieu

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie une nouvelle étude de marché sur la télévision payante et le cord-cutting en Russie
Strasbourg 31/10/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Hausse annuelle de 14,2 % du chiffre d’affaires de la télévision payante en Russie en 2018 – le cord-cutting n’a pas encore eu lieu

Principales constatations de ce nouveau rapport :

  • Fin 2018, 43,2 millions d’abonnés utilisaient des services de télévision payante en Russie, soit 3,1 % de plus qu’en 2017.
  • En 2018, la télévision payante en Russie a réalisé 95,3 milliards de RUB (1,29 milliard d’EUR) de chiffre d’affaires, soit 14,2 % de plus qu’en 2017.
  • Il est estimé que 4,3 % des habitants des grandes villes ont résilié leur abonnement à la télévision payante entre 2017 et 2019. Ce pourcentage ne semble pas vouloir augmenter.

L’Observatoire européen de l’audiovisuel, qui fait partie du Conseil de l’Europe à Strasbourg, publie chaque année un rapport sur la télévision ou le cinéma russe et le présente à l’occasion d’une conférence qui connaît toujours un franc succès. Le rapport de cette année, consacré à la télévision payante et au cord-cutting, a été rédigé par J’son and Partners Consulting et présenté lors de la conférence organisée par l’Observatoire à Moscou ce mardi.

1. Le marché russe de la télévision payante

Fin 2018, 43,2 millions de téléspectateurs étaient abonnés à des services de télévision payante en Russie, soit 3,1 % de plus qu’en 2017. Si on exclue un double comptage dû aux différentes méthodes de connexion aux chaînes payantes au sein d’un seul foyer, entre 35 et 36 millions de foyers, , entre 35 et 36 millions de foyers, soit 62 à 63 % de la population, étaient abonnés à la télévision payante. Cela représente une hausse de 1 % par rapport à l’année précédente. J’son & Partners Consulting estime qu’en 2018, le chiffre d’affaires de la télévision payante s’élevait à 95,3 milliards de RUB (1,29 milliard d’EUR), soit 14,2 % de plus qu’en 2017.

2. Les services connexes et leur impact sur l’industrie de la télévision payante

En 2018, les services OTT ont réalisé un chiffre d’affaires de 8,7 milliards de RUB (117,4 millions d’EUR), soit 9 % du chiffre d’affaires du marché de la télévision payante. Voir la répartition par catégorie sur le graphique ci-dessous. J’son and Partners prévoit que le chiffre d’affaires total des services de télévision OTT augmentera de 15,7 % par an (TCAC). D’ici 2023, il pourrait atteindre 23,4 milliards de RUB (315,7 millions d’EUR) et ne sera alors que 5 fois plus petit que le marché de la télévision payante. En 2018, la base d’abonnés était comprise entre 2 et 2,5 millions. Abonnés : 5 à 7 % de la base d’abonnés à la télévision payante.

3. L’offre SVOD légale en Russie

En 2018, le chiffre d’affaires total du marché des services vidéo légaux s’élevait à 24,86 milliards de RUB (335,3 millions d’EUR). Au cours de la période 2019 à 2022, le chiffre d’affaires continuera de croître à un taux moyen de 24 % pour dépasser 58,7 milliards de RUB (792,1 millions d’EUR) en 2022. En2018, le chiffre d’affaires de la SVOD s’élevait à 6,03 milliards de RUB (81,3 millions d’EUR), soit 24 % du chiffre d’affaires total des services vidéo légaux.

4. Le cord-cutting en Russie

Si l’on réussit à éliminer le piratage des ressources vidéo, le chiffre d’affaires du marché de la vidéo légale augmentera rapidement, principalement en raison des nouveaux abonnés aux services de SVOD. En avril 2019, le nombre de cord-cutters (les personnes ayant annulé leur abonnement aux services de télévision payante) représentait 4,3 % de la population des grandes villes. Cela équivaut à 1,7 million de personnes ou 660 000 ménages. La plupart des téléspectateurs de la vidéo en ligne semblent ne pas vouloir souscrire à un abonnement payant. Toutefois, 17 % d’entre eux l’ont fait au moins une fois.


Rapport à la une Rapport à la une

Tendances clés 2019/2020

Comprendre les industries européennes du cinéma, de la télévision et de la vidéo à la demande

Où en étions-nous avant la crise du COVID-19 ?

Pour comprendre l’impact du COVID-19 sur les secteurs du cinéma, de la télévision et de la vidéo à la demande, nous devons savoir quelle était l’évolution de ces secteurs avant la crise. Tendances clés 2019/2020 propose une vue d’ensemble des marchés audiovisuels européens avant la crise actuelle.

  • Quels sont les acteurs qui dominent aujourd'hui le paysage audiovisuel européen ?
  • Quelles sont les dernières tendances du marché pour le cinéma, la télévision et les services à la demande ?
  • Comment l'Europe financet-elle la production de nouveaux contenus et comment ceux-ci circulent-ils ?

Telles sont quelques-unes des questions explorées dans notre récente édition de Tendances clés 2019/2020.

Ce nouveau rapport, Tendances clés 2019/2020 est téléchargeable gratuitement ici. Il vous donne un aperçu en un seul volume des derniers développements dans les industries européennes du cinéma, de la télévision et de la vidéo à la demande, y compris les tendances du marché, les modèles de financement et les chiffres de circulation des œuvres européennes. Tendances clés est un résumé des données contenues dans l'Annuaire de l'Observatoire européen de l'audiovisuel - Télévision, cinéma VOD et vidéo dans 40 États européens.

Voir les rapports Tendances clés précédents ici

Lettre d'informations à la une Lettre d'informations à la une

IRIS lettre d’informations – nos dernières observations juridiques

La lettre d’informations IRIS rend compte chaque mois des développements juridiques les plus marquants dans le secteur audiovisuel de 39 pays européens.
Dans une trentaine d’articles concis, elle fournit un panorama régulier et gratuit de l’actualité nationale ou internationale. En bref, la lettre d'informations IRIS est un outil indispensable pour tous les décideurs et spécialistes du secteur audiovisuel, produit par notre équipe, pour améliorer la transparence et la circulation des informations dans ce secteur.

Newsletter à la une Newsletter à la une

L’intelligence artificielle dans l’industrie audiovisuelle

Dans l’industrie audiovisuelle, comme dans d’autres secteurs, l’usage croissant de l’intelligence artificielle (IA) semble annoncer un paradigme en mutation, comme il peut transformer l’entière chaîne de valeur.
L’Observatoire a décidé d’examiner plus attentivement ces effets et a dédié son atelier annuel en décembre 2019 à la discussion sur les opportunités et défis soulevés par l’IA dans le secteur audiovisuel, et particulièrement dans le domaine journalistique et le secteur du film.

SUIVI DES MESURES LIÉES AU COVID-19 DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL SUIVI DES MESURES LIÉES AU COVID-19 DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL

Nous suivons les mesures prises dans nos États membres et au niveau européen pour soutenir le secteur audiovisuel pendant
et après la crise
liée au COVID-19.


Bases de données répertoriant les études et données des agences de films européennes

Boutique Boutique

Annuaire - Service en ligne 2019/2020

La MEILLEURE SOURCE DE DONNÉES sur • la télévision • le cinéma • la vidéo • les services audiovisuels à la demande dans 40 pays européens et au Maroc

Publié le 16/11/2020

► 400 tableaux représentant plus de 25 000 données
► 40 profils de pays
► Données de 2014 à 2018

Plus

Prix :  à partir de 370 €
(pour plus de détails, voir ici)

événements événements

Visitez notre page Événements pour plus de détails sur les manifestations de l’Observatoire ainsi que les conférences auxquelles nous participons.

Plus d'infos ici

Notre lettre d’informations mensuelle Notre lettre d’informations mensuelle

Si vous souhaitez rester informés, recevez notre mensuel et notre tour d’horizon sur nos dernières publications en vous inscrivant :

E-mail Alison Hindhaugh

  Tél + 33 (0) 3 90 21 60 10 (direct)

        

  Regardez nos vidéos