Presse

Nos communiqués de presse sont destinés aux journalistes européens et internationaux. Ces communiqués de presse publiés régulièrement rendent compte de faits, de chiffres et d'analyses de nos dernières publications ou conférences.


Nos communiqués de presse sont disponibles en anglais, français et allemand. Nous proposons également gratuitement des copies de nos publications aux journalistes qui citent notre travail dans leurs articles ou rendent compte de nos publications.

Nos experts et analystes sont régulièrement sollicités pour répondre aux questions des journalistes et participer à des émissions de radio et de télévision. Nous sommes très heureux de nous prêter à cet exercice lorsque la production de nos publications nous le permet.

Si vous souhaitez rejoindre notre réseau unique de journalistes assurant la couverture du secteur audiovisuel ou tout simplement recevoir nos communiqués de presse pour votre information, veuillez adresser un courrier électronique à la Responsable Presse de l'Observatoire (voir les détails sur la droite). Nous serons heureux de répondre à vos demandes d'information.

Pour récupérer un communiqué de presse qui date d'avant 2017, veuillez contacter alison.hindhaugh@coe.int

Derniers communiqués de presse

Retour 48 % des chaînes de télévision pour enfants en Europe appartiennent à une société américaine

L’Observatoire européen de l’audiovisuel publie un nouveau rapport gratuit sur les services de médias audiovisuels en Europe
48 % des chaînes de télévision pour enfants en Europe appartiennent à une société américaine

Télécharger « Audiovisual media services in Europe -2023 edition » ici

Principaux constats de ce nouveau rapport :

  • Le secteur audiovisuel européen comprend 12 664 services de médias audiovisuels disponibles au sein de l’Europe élargie (déc. 2022). L’Europe élargie comprend les pays suivants : UE27, Albanie, Arménie, Bosnie-Herzégovine, Géorgie, Islande, Liechtenstein, Monténégro, Macédoine du Nord, République de Moldavie, Norvège, Royaume-Uni, Serbie, Suisse, Türkiye et Ukraine. Environ trois quarts d’entre eux sont des services linéaires (9 349 chaînes de télévision) et un quart des services non linéaires (3 315 services de VOD et plateformes de partage de vidéos).
  • La majorité des sociétés mères non-européennes de services audiovisuels en Europe sont des opérateurs américains.  Environ une chaîne de télévision sur cinq (soit 18 %, hors chaînes locales) appartient à une société américaine et plus d’un tiers des services de VOD par abonnement (SVOD - 39 %) et transactionnelle (TVOD - 33 %) en Europe sont détenus par une société américaine. Pour les services de SVOD et TVOD présents dans plusieurs pays, un catalogue est compté comme un service.
  • Les acteurs américains sont prédominants dans le domaine de la télévision pour enfants et de la SVOD de divertissement. En Europe, près de la moitié des chaînes de télévision pour enfants (soit 48 %) et 59 % des services de VOD par abonnement appartiennent à une société américaine.

Pour cartographier les derniers développements du secteur audiovisuel européen, l’Observatoire européen de l’audiovisuel, qui dépend du Conseil de l’Europe à Strasbourg, publie une nouvelle édition de son rapport annuel sur les chaînes de télévision et les services à la demande en Europe. Ce rapport, intitulé  Audiovisual Media Services in Europe, a été rédigé par Agnes Schneeberger, analyste au sein du Département Informations sur les marchés de l’Observatoire.

En Europe, un service de médias audiovisuels sur quatre est un service à la demande

Le secteur européen des services de médias audiovisuels a été forgé par les développements spécifiques de ses écosystèmes médiatiques nationaux. Cette diversité se traduit par un secteur comprenant 12 275 services de médias audiovisuels disponibles au sein de l’Europe élargie (mai 2022). Environ trois quarts d’entre eux sont des services linéaires (9 349 chaînes de télévision) et un quart des services non linéaires (3 315 services de VOD et plateformes de partage de vidéos).

Le contenu des services audiovisuels en Europe révèle des différences significatives entre les services linéaires et non linéaires. Alors que la programmation télévisuelle se définit en grande partie par une diversité thématique, les services à la demande sont prioritairement axés sur les films et les fictions télévisées.

En ce qui concerne la propriété, le marché européen de la télévision comprend d’une part, un secteur public avec une programmation essentiellement généraliste disponible sur les réseaux TNT, et d’autre part, un secteur privé qui s’est élargi aux chaînes thématiques par câble, IPTV et satellite. Presque tous les services à la demande sont privés (97 %). Les médias de service public ont également fait leur entrée sur le marché, en proposant principalement des services de rattrapage de leurs programmes linéaires. Un service public à la demande sur cinq est payant, comme par exemple le service international iPlayer de la BBC.
 

Forte présence des opérateurs américains dans le secteur de la télévision et des services audiovisuels à la demande en Europe

Les opérateurs non-européens se sont largement implantés sur le marché européen de l’audiovisuel. Un groupe sur cinq parmi les 50 principaux groupes de télévision et plus d’un tiers des 50 principaux groupes de services à la demande ont une société mère non-européenne.

Les sociétés américaines constituent le principal groupe de sociétés mères non-européennes de services audiovisuels en Europe. Près d’une chaîne de télévision privée sur cinq (soit 18 %, hors chaînes locales) appartient à une société américaine et plus d’un tiers de l’ensemble des services de VOD par abonnement (SVOD - 39 %) et transactionnelle (TVOD - 33 %) en Europe sont détenus par une société américaine.

Les opérateurs américains sont en première place dans le domaine de la télévision pour enfants et de la SVOD de divertissement. Près de la moitié des chaînes de télévision pour enfants en Europe sont détenues par des sociétés américaines (48 %). La chaîne Nickelodeon de Paramount, Disney Channel de Disney, Cartoon Network d’AT&T et JimJam d’AMC Networks en sont des exemples notoires. Les opérateurs américains jouent également un rôle majeur dans le divertissement en ligne pour adultes avec 59 % des parts de marché des services de vidéo à la demande par abonnement.

Les opérateurs américains sont, de loin, les plus largement implantés sur les marchés européens. The Walt Disney Company, par exemple, est virtuellement omniprésente sur 44 marchés télévisuels européens.

En ce qui concerne leurs sites opérationnels, les opérateurs paneuropéens ont recours à des stratégies différentes. La société Netflix, par exemple, applique une stratégie centralisée en s’implantant dans un seul pays à partir duquel elle cible les marchés européens. La stratégie multi-pays de Vivendi consiste à s’implanter dans un petit nombre de pays à partir desquels elle cible divers autres marchés nationaux. AT&T, pour sa part, applique une stratégie décentralisée en s’appuyant sur de nombreux sites opérationnels pour couvrir les marchés européens.

Strasbourg 4 juillet 2023
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
Films de nos dernières conférences

Creators in Europe’s Screen Sectors – Sketching Present and Future Challenges - 7 June 2022

The European cinema sector - diverging paths? - 20 May 2023

FOCUS 2022: Key Trends in the Film Sector