Actualités Actualités
Retour

Sur tous les films qui sortent dans l’UE, 12 % ont au moins 10 ans. Une nouvelle étude se penche sur le volume des films de catalogue dans les cinémas, à la télévision et sur les services VOD

L’Observatoire européen de l'audiovisuel présente son nouveau rapport intitulé « La distribution des films de catalogue dans l’Union européenne ».
Strasbourg 18/10/2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Sur tous les films qui sortent dans l’UE, 12 % ont au moins 10 ans. Une nouvelle étude se penche sur le volume des films de catalogue dans les cinémas, à la télévision et sur les services VOD

Téléchargez-le ici

L’Observatoire européen de l'audiovisuel présentera son dernier rapport La distribution des films de catalogue dans l’Union européenne au Marché International du Film Classique dans le cadre du Festival Lumière à Lyon. Cette présentation aura lieu demain après-midi lors de la conférence intitulée Quelles stratégies de distribution pour les films de catalogue ?

Ce nouveau rapport fournit un aperçu de la distribution commerciale des « titres de catalogue » (films ayant déjà effectué un premier cycle d’exploitation) dans les trois principales fenêtres de distribution (salles de cinéma, services VOD et chaînes de télévision) en intégrant certains critères tels que l’âge, l’origine et la circulation de ces films. En l’absence de définition établie des films de catalogue, les auteurs ont convenu, pour les besoins de l’étude, que ce terme recouvrait les films produits au moins dix ans avant l’année de distribution prise en compte.

Une seconde chance pour les vieux films ?

Habituellement, les longs métrages génèrent la majeure partie des recettes au cours de leur premier cycle d’exploitation dans les différentes fenêtres de distribution (sortie en salle, vidéo domestique/vidéo à la demande, télévision). Après ce premier cycle, seule une minorité de films entame une seconde phase d’exploitation. Toutefois, la numérisation des écrans de cinéma et la restauration des films ont facilité le retour des vieux films dans le circuit des salles de cinéma en assurant la qualité du son et de l’image. Par ailleurs, l’essor des services de VOD ouvre de nouvelles opportunités de distribution pour les titres de catalogue.

Ces dernières années, quelques « titres cultes » de catalogue des États-Unis ont connu un succès considérable au box-office ; en 2012, les entrées enregistrées par les films de catalogues dans l'UE ont atteint le chiffre record de 13,5 millions grâce à la réédition, notamment, de Titanic et de Star Wars épisode I - La menace fantôme .

Graphique : Entrées des films de catalogue sortis en salles dans l'UE (2007-2016)


Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE

PRINCIPAUX CONSTATS

1 – Les films de catalogue n’enregistrent qu’un faible volume d’entrées en salles (les films de catalogue des États-Unis se taillant la part du lion)

  • Les films de catalogue représentent en moyenne 12 % de tous les films sortis dans l’UE sur la période 2007-2016 ; ce chiffre a progressé à partir de 2014 pour atteindre 16 % en 2016. Néanmoins, les films de catalogue n’ont généré que 0,4 % des entrées totales.

Graphique : Films de catalogue distribués en salles dans l’UE : nombre de sorties en salles par rapport au nombre d’entrées (moyenne sur 2007-2016)


Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE

  • Les entrées en salles affichent une forte concentration au sommet, puisque dix titres de catalogue - principalement des super-productions américaines « de catalogue » - représentent en moyenne 56 % des entrées pour cette catégorie.
  • Les productions de l’UE représentent en moyenne 57 % des films de catalogue distribués en salles, mais n’enregistrent que 30 % des entrées. En revanche, les films des États-Unis - soit en moyenne 33 % des sorties de catalogue - affichent un score important avec 62 % des entrées.
  • La circulation des films de catalogue est limitée au sein de l’UE : en moyenne, ils ont été diffusés en salle dans 1,2 pays, contre 2,3 pays pour l’ensemble des films en général. La circulation des films de catalogue de l’UE n’est que légèrement inférieure à celle des titres de catalogue des États-Unis.
  • En moyenne, 58 % des entrées enregistrées par les films de catalogue de l’UE ont lieu hors de leurs marchés nationaux (contre 32 % pour les films en général).

2 – Les chiffres de 2016 révèlent que la part des films de catalogue sur l’offre globale était plus élevée à la télévision que dans toute autre fenêtre de distribution. Toutefois, le cinéma affiche la plus grande part de films UE parmi les films de catalogue.

En 2016, la part des films de catalogue était la plus élevée à la télévision (47 %), suivie par la TVOD (41 %) et la SVOD (34 %).

  • La diffusion en salles affichait la plus grande part de films UE parmi les films de catalogue (47 %), suivi par la télévision (25 %), la TVOD (19 %) et la SVOD (16 %).

Graphique : Synthèse. Part des films de catalogue et des films de catalogue UE dans les fenêtres de diffusion au sein de l'UE, 2016


Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE, analyse des données de Eurodata TV

  • Les films de catalogue ont bénéficié d'une meilleure diffusion sur les services TVOD, où ils sont disponibles en moyenne sur 5,3 marchés, que dans les autres fenêtres.
  • Sur l'ensemble des canaux de distribution, les titres des États-Unis ont mieux circulé que les films de l’UE. En revanche, les titres de catalogue de l’UE circulent mieux en VOD qu’en salles ou sur les chaînes de télévision : en moyenne, les films de catalogue de l'UE ont été diffusés dans 2,7 pays sur les plateformes TVOD, contre 2,4 sur les services de SVOD.

3 - Theatrical releases might help boost the circulation of catalogue films on VOD services

  • In 2016, 62% of catalogue films theatrically released in the EU were also made available on a VOD service, whether TVOD or SVOD. This share rises to 51% for EU films and 85% for US films.
  • On average, catalogue films released in cinemas and made available on VOD services, benefitted from wider VOD circulation than catalogue films in general.

Figure: Share of theatrically released catalogue films also available on at least one VOD platform in the EU, 2016


Source : Observatoire européen de l'audiovisuel / LUMIERE


Conférence à la une Conférence à la une

Le Brexit dans le contexte de l'industrie audiovisuelle et de la réglementation

Rejoignez-nous à Bruxelles pour notre conférence annuelle de l'automne ! Cette année (surtout), nous nous concentrons sur la question du BREXIT et ses conséquences possibles pour les industries audiovisuelles européennes, tant d'un point de vue économique que juridique. Notre conférence aura lieu le mardi 27 novembre de 12h00 à 15h00. Un déjeuner- buffet vous permettra d’approfondir votre ‘networking’ sur place.

Pour s'inscrire gratuitement, veuillez cliquez ici.
Publication à la une Publication à la une

Plateformes de partage de vidéos – qui établit les règles et comment s’appliquent-elles ?

Le présent IRIS Plus vise à donner un aperçu de l'état actuel de la législation en vigueur à l’échelon européen et national. Il inclut les dernières initiatives réglementaires, les plus récentes évolutions de la jurisprudence des juridictions compétentes et des autres instances, tout en présentant les initiatives d’autorégulation prises par les professionnels du secteur.

Téléchargez-ici